Skip to content

UNE PROLONGATION FATALE (83-85 AP)

« L’histoire de la saison »  n’a pas menti ! Sans Flo Pietrus resté à Nancy pour un adducteur douloureux, le SLUC s’est incliné , après prolongation, face au Cholet  Basket (83-85).
Cette défaite, ne change rien à la situation des lorrains, très proches de sauvegarder le maintien en Pro A, puisque son adversaire direct , Rouen, s’était  incliné vendredi soir, lourdement dans sa salle contre Chalon Reims. Mais elle est, de nouveau, frustrante, car le match s’est joué sur des détails. Et ce avec un effectif « coupé en deux » : avec des joueurs en feu et d’autres en demi teinte (voir stats lnb.fr)
Au terme du temps réglementaire, les deux équipes  ne s’étaient donc pas départagées (72/72). Certes le début de la rencontre fut en en faveur de Cholet (1-11 puis 15-18 à la 10ème minute), mais les débats s’équilibrèrent au fur et a mesure du temps de jeu jusqu’a à devenir tendus dans le money time (20-20 dans le 3ème quart temps puis 18-14 pour le Sluc dans le 4ème). Avant que la pièce ne retombe du mauvais coté.
SENE TRES CHAUD !
Le meneur Jonathan Rousselle ( meneur Cholet) déclara en press room:  » Notre public a joué un grand rôle car nous avons joué à l’envers. Nous n’avons pas défendu. Ce fut un match compliqué entre deux équipes malades. »
Fait particulier de la rencontre, coté Sluc, 71 points des 83 points ont été marqués par trois joueurs : Andy Panko (27 points), James Bell (28 points et Benjamin Sene (16 points, 16 rebonds et 7 passes décisives  28 d’valuation!!!!)  « Ils ont tenu à eux trois la baraque » confirma coach Weisz.
Si la bataille des rebonds tourna largement en faveur des lorrains (48 à 34 !), c’est probablement sur les balles perdues (15 coté lorrain à 8) que la sanction est finalement tombée. Pour James Bell, « l »équipe a joué avec intensité », alors qu’Andy Panko reconnaissait, en effet,  que « quelques balles perdues faisaient mal ».
Pour sa part, coach Weisz conclua : « L’absence de Flo Pietrus nous a fait mal. Pourtant nous avons gagné la bataille des rebonds, montrant notre combativité. La différence se fait sur les balles perdues.Ce match est le résumé de notre saison.Il s’agit du 13ème match perdu entre -1 et – 8 points. Le classement ne correspond pas à notre travail effectué. »
Le prochain match, à Gentilly, contre Strasbourg, tout récent finaliste de l’ Eurocup, samedi 16 avril à 20 h30, sera chaud. A cocher sur l’agenda.
Go Sluc.
LE CLUB