Skip to content

LE SLUC NANCY RECOIT LA JA VICHY-CLERMONT

Après avoir remporté deux succès loin de ses bases, le SLUC Nancy s’apprête à affronter une équipe de Vichy-Clermont qui se déplacera ce mardi à Gentilly pour réaliser un coup !

Revenu vainqueur de Quimper après une âpre bataille, Sylvain Lautié soulignait que son équipe avait su rester solide malgré une relative maladresse en première mi-temps. Heureusement les Lorrains ont montré de vraies qualités physiques et de solidarité en dominant largement dans la raquette (42 rebonds à 25). Stéphane Gombauld  (19 points et 9 rebonds), Caleb Walker (18 points et 9 rebonds) et  Lucas Ugolin (15 points) ont mené le SLUC à la victoire. Ce trio auteur de 34 des 39 points marqués en seconde période a été particulièrement en évidence. Le coach Nancéien a pu en outre apprécier la solide performance de Mathis Keita (10 points, 9 passes et 6 rebonds) qui a permis aux Lorrains d’éviter le retour des Béliers de Kemper qui ne se sont jamais avoués vaincus.

Ce mardi, le SLUC va essayer de poursuivre sa série face à une équipe auvergnate qui alterne le bon et le moins bon, mais dont la solidité et la vaillance sont légendaires.

VICHY est solide et rugueux

L’équipe dirigée de main de maître par le coach Guillaume Vizade est réputée pour sa combativité et sa dureté, elle est composée de joueurs rodés à la ProB tels Cédric Bah (ex Blois), Thomas Ceci-Diop, Jimmy Djimrabaye, Serge Mourtala (2,12 mètres) et Thomas Ville (ex Roanne). N’oublions pas l’ancien espoir Nancéien Samir Gbetkom qui réalise un excellent début de saison (14,5 points et 4,3 rebonds).

A ces guerriers, le club a ajouté Corey Fischer, un meneur américano-géorgien de 33 ans, véritable globe-trotter du basket, puisqu’il a évolué en Espagne, Russie, Lituanie, Chine, Israël et Turquie… et un ailier américain Dominez Burnett qui après des débuts difficiles, commence à trouver ses marques. Ces deux joueurs ont d’ailleurs performé (32 points, 10 rebonds et 7 passes à eux deux) lors de la récente victoire de Vichy sur Tours 88-74.

Si le bilan est équilibré (5v-4d) en ProB et en Leader’s Cup, la JAVCM a battu Boulazac deux fois et sorti Chalon en coupe de France. D’ailleurs, les défaites concédées ont toujours été disputées jusqu’au bout, avec un écart réduit (6 points maximum), c’est dire si les auvergnats ne lâchent rien ! Coach Vizade sait pouvoir compter sur les 10 joueurs de son effectif en répartissant parfaitement les temps de jeu de chacun (entre 16 et 26 minutes)

NANCY pour confirmer à domicile

Paradoxalement, le SLUC qui réussit très bien à l’extérieur (3 victoires en championnat dans des fiefs de ProB) avait raté son entrée en matière à Gentilly face aux promus Tourangeaux (73-78). Pour les hommes de Sylvain Lautié, il s’agira donc de se reprendre à domicile et de confirmer la bonne impression générale depuis le début de saison. 

En s’appuyant sur ses leaders mais aussi sur son collectif, les Cougars se doivent d’être performants à domicile devant leurs supporters. Il sera nécessaire d’imposer le rythme du match, d’être féroce en défense et surtout de ne pas être dispendieux concernant les pertes de balle encore trop nombreuses à Quimper.

Enfin, rappelons que la saison dernière, le SLUC Nancy l’avait largement emporté à Gentilly (107-83) après avoir succombé à Vichy (98-100) deux matchs très offensifs bien différents de celui de janvier 2020 où le SLUC Nancy avait eu toutes les peines du monde à se débarrasser de la JAVCM 69-63 !

Les partenaires de Mathis Keita doivent donc s’attendre à tout et rester très concentrés sur leur sujet afin d’éviter une regrettable déconvenue.

GO SLUC

MC