Skip to content

Du bonheur retrouvé (86-70) !

Le SLUC Nancy Basket s’est imposé dans un Gentilly chaud comme la braise devant le leader de ProB, la Chorale Roanne, sur le score de 86-70 !

Ce genre de match on redemande encore et encore… De mémoire de fan, cela faisait longtemps que Gentilly n’avait pas autant poussé son équipe.
Il faut dire que les 5600 personnes présentes n’ont pas été déçues par Yunio Barrueta (20 pts, 4 rbds, 5/7 à 3 points) & Co.

Car les nancéiens ont fourni un match énorme durant 40 minutes pour se défaire d’une Chorale pourtant dominante depuis le début de saison. 
Il faut dire que les hommes de Christian Monschau ont su mettre l’intensité défensive nécessaire pour obtenir le gain du match. 
 » Ce qui a fait la différence ce soir c’est l’intensité défensive que nous avons mise dans la deuxième parie du match. » commentait Marcellus Sommerville après-match.

Yunio et Enzo font exploser Gentilly

Même son de cloche du côté de son entraineur, Christian Monschau :  » Les matchs contre les grosses équipes se succèdent. Roanne n’est pas premier par hasard… On a connu un départ un peu poussif avec des balles perdues. Ensuite notre défense était mieux en place et nous avons trouvé des options à l’intérieur. Nous aurions pu faire des stops supplémentaires et moins de pertes de balles mais contre cette équipe c’est déjà pas mal. »

Alors que les deux équipes étaient au coude à coude durant la 1ere MT, le SLUC a totalement fait exploser la Chorale (1/19 à 3pts) suite à une série infernale de Yunio Barrueta et Enzo Goudou (18 à eux deux en 3 minutes).

Gentilly explosa et le SLUC géra alors son avance et mettant une son point fort en avant, sa défense et en admirant un « clinique » offensif de John Cox (23 pts)

Grâce à ce succès le SLUC n’est plus qu’à un succès de son adversaire du soir. 

Statistiques de la rencontre : Cliquez-moi

Les déclarations ont été retranscrites grâce à l’aimable collaboration de L’Est Républicain