Skip to content

Caen le lâchera rien !

Vendredi soir, le SLUC affronte une équipe caennaise revigorée par son dernier succès en terre parisienne le 8 février dernier. Les Normands qui comptent dans leurs rangs deux ex du SLUC sont loin d’avoir dit leur dernier mot dans ce championnat… bien au contraire !

Les Couguars se sont offerts les scalps de Roanne et Aix-Maurienne juste avant la pause Leaders Cup et fenêtre internationale.

Le 2 février, dans un Gentilly quasi plein (5700 spectateurs), les hommes de Christian Monschau se sont imposés devant Roanne. Face au leader, le coup d’accélérateur du SLUC a été porté lors du
3e quart-temps. Un 25 – 16 qui a fait mal aux hommes de Laurent Pluvy, soudain assommés par les
coups de boutoir à 3 points de Yunio Barrueta, pendant que la défense faisait le reste.

Puis le 8 février, dans la halle des sports d’Aix-Maurienne, les Couguars, sans livrer un match d’anthologie, ont fini par faire craquer les Savoyards. C’est dans le dernier quart que la décision s’est faite alors que l’AMSB menait encore de 3 points à l’entame des 10 dernières minutes. A l’arrivée, le SLUC s’impose
86 – 77, poursuivant son impeccable série depuis le 12 janvier. Le quatuor Sommervile – Barrueta -
Vautier – Houmounou a inscrit 62 points. Mention spéciale à Bastien, auteur d’un nouveau double-double (15 pts, 16 rbds).

Caen va finir la saison en boulet de canon !

Tout à l’heure, les Nancéiens veulent poursuivre leur série ! Mais il faudra se défaire d’un adversaire qui n’aura rien à perdre. Le CBC de Fabrice Courcier pourra normalement compter sur le retour de son poste 1 titulaire, Jerrold Brooks, tandis que l’autre meneur étasunien venu dépanner est lui aussi toujours là (Jonhnathan Hudson). A l’intérieur, la paire Tolbert – Ramseyer est très efficace et complémentaire. L’international bulgare Pavel Marinov apporte lui toute son expérience à l’aile. Et puis n’oublions pas les anciens du SLUC : si Aurélien Salmon, blessé (aponévrosite plantaire), ne devrait pas fouler le parquet ce soir, Gaëtan Clerc sera bien présent. Nul doute qu’il voudra briller tout à l’heure et aider son équipe à décrocher la timbale. Gaëtan Clerc a été un des artisans majeurs des deux derniers succès caenais en
championnat : 15 pts, 7 passes et 7 rbds à Quimper le 15 janvier ; 9 pts, 5 passes et 3 rbds à Paris le
8 février. Il faudra forcément limiter son impact, car il réalise une excellente saison.

Allez les gars !
Go SLUC