Skip to content

Tours, un déplacement à haut risque !

La défaite concédée face à une très belle équipe d’Evreux a coupé l’élan du SLUC Nancy qui a raté une belle occasion de revenir sur les leaders du championnat. Le déplacement à Tours sera donc doublement important face à une équipe très solide qui avait surpris les Nancéiens au match aller.

En total manque de rythme, les Nancéiens se sont laissés déborder par une équipe d’Evreux en pleine bourre et qui vaut bien mieux que son classement. D’ailleurs l’équipe de Neno Asceric remportait à Gentilly la 8e de ses neuf dernières rencontres.

Les partenaires de Stéphane Gombauld encore une fois dominant en attaque (24 points et 7 rebonds) et de Caleb Walker (14 points et 10 rebonds) ont pourtant tout essayé en seconde période. Hélas, le déficit de 14 points concédé en première mi-temps (37-51) était trop important pour être comblé. Le SLUC Nancy ratait une occasion de revenir sur Saint-Chamond qui dans le même temps s’inclinait à Vichy, pendant que Chalon souffrait pour se défaire de Tours en prolongation…

C’est justement à Tours que la bande à Sylvain Lautié va devoir se déplacer pour affronter une équipe qui réalise un parcours plus que correct (8 victoires / 9 défaites) pour sa première saison de ProB.

Un promu, mais un bel effectif

L’équipe est un peu en difficulté depuis fin décembre (5 défaites au cours des 6 derniers matchs), mais elle avait bien résisté face à Saint-Chamond (74-75), contre Antibes, Boulazac et mardi dernier au Colisée face à Chalon (97-100 après prolongation). 

Face aux Bourguignons, les partenaires de James Batemon (24 points) et de Tyran De Lattibaudière (17 points et 11 rebonds) ont failli réussir un exploit XXL, en menant de 6 points à deux minutes du terme avant de se faire rattraper à 8 secondes de la fin. Rendant coup pour coup et ne lâchant rien, ils devaient finalement s’incliner en prolongation, ratant de peu le tir de la gagne !

Il faut dire que disposant d’un beau budget, le club Tourangeau coaché par Pierre Tavano a constitué un bel effectif et surtout un très beau cinq capable de rivaliser avec les cadors de la division.

Le coach Tourangeaux s’appuie énormément sur son cinq majeur : James Batemon à la mène (15,6 points et 3,7 passes), Fabien Ateba (12,3 points et 3,5 rebonds), Dylan Affo Mama en gros progrès (13,4 points à 70% de réussite et 5,9 rebonds), Amadou Sidibe (7,9 point et 7,9 rebonds) et l’ancien chouchou de Gentilly Tyran De Lattibaudière (12,8 points et 5,7 rebonds). 

Tours aligne une équipe offensive, particulièrement physique et présente aux rebonds, avec de grosses individualités capables de faire basculer n’importe quel match. Cependant, l’équipe pèche quelque peu à domicile (4 victoires contre 5 défaites). Après trois victoires initiales, le Tours Métropole Basket devait concéder 5 défaites de rang avant de redresser la barre récemment devant Aix Maurienne (82-67).

Ce match face à Nancy sera donc l’occasion de réaliser une belle performance face à un des cadors de la division. Un match de gala où les locaux attendent un public nombreux pour mettre le feu à la Halle Monconseil.

Nancy veut rebondir

Après la désillusion du dernier match, Mathis Keita et tous ses partenaires se sont remobilisés. Sylvain Lautié mettant l’accent sur la nécessité de réagir dès le match suivant pour ne surtout pas laisser installer le doute. Les circonstances du Covid et du manque d’entrainement qui s’en est suivi ont été évoquées comme explications et non comme excuses. 

Les joueurs doivent retrouver avant tout le rythme qui leur permettra de mettre en place une défense acharnée qui leur a cruellement manqué mardi dernier. C’est en défendant fort, que le SLUC peut perturber ses adversaires. Le coach Nancéien pourra également faire appel à un banc bien fourni pour maintenir un niveau de jeu pendant quarante minutes afin d’user l’effectif Tourangeau qui compte avant tout sur son 5 majeur.

N’oublions pas que le SLUC a également une petite revanche à prendre par rapport à la défaite concédée à l’aller à Gentilly (73-78) et qu’il ne peut pas se permettre de lâcher du lest par rapport à Saint-Chamond et Chalon qui mènent la danse.

GO SLUC

MC