Skip to content

Le SLUC s’est fait peur (82-75)

Avec une adresse fluctuante, le SLUC NANCY a confirmé la bonne dynamique qui semble lui coller à la peau depuis la victoire à Antibes, lors de la 1ère journée de championnat en s’imposant contre une féroce équipe ébroïcienne.

 

Dans un premier quart-temps à réaction, le SLUC NANCY BASKET a d’abord fait un mauvais début de match (0-7 2’, 10-20 6’) puis a réalisé 4 minutes de très bonne facture par l’intermédiaire de son duo d’intérieur Jordan Aboudou et Dinma Odiakosa (10 points sur les 25 nancéiens, 25-26 à la fin du 1er quart-temps).

Portés par son duo Brooks et Kayembe (13 points chacun à la mi-temps), l’équipe de Fabrice Lefrançois repartait au combat face au SLUC et en profitait pour creuser l’écart avant la mi-temps (12 points en 5 minutes, 37 – 42 à la mi-temps)

La suite du match fut plus hachée avec de nombreux coups de sifflets, l’expulsion de Jordan Aboudou, pour une deuxième technique et la mauvaise adresse de son tireur Lewis (21 points à 7/23 aux shoots, 7 rebonds et 5 balles perdues, pour 11 d’évaluation) empêchait l’équipe du coach Monschau de creuser l’écart

Malgré tout le SLUC gérait bien sa courte avance et réussissait à s’imposer au forceps notamment grâce aux lancers-francs et au bon match de son ailier cubain, Yunio Barrueta, homme du match, ce soir (16 points à 36%, 8 rebonds, 16 d’évaluation)

 

Déclaration de Fabrice LEFRANCOIS : On a manqué de réussite sur certains shoots ouverts, on a subi au rebond, mais cette défaite est enrichissante. On était en outsider à Nancy, on n’est pas passé loin de réaliser un joli coup. On aura l’occasion la semaine prochaine d’ouvrir notre compteur de victoires contre Poitiers à domicile.

 

Déclaration de Mérédis HOUMOUNOU : On leur a donné confiance dès le début de match. On n’a pas joué notre jeu, on n’a pas bien défendu, c’est pourtant notre marque de fabrique malgré tout on a gagné, on peut être heureux de cela.

 

Déclaration de Christian MONSCHAU : On a commis des erreurs offensives et de lecture de jeu dès le début du match, ce qui les as mis en confiance. On a joué par phases, il faut essayer d’être plus constant sur 40 minutes. Ce soir, nous avons batailler contre une belle équipe. On a joué solidement à partir de la 6ème minute sans être dominant. La perte sévère de Jordan en deuxième mi-temps nous a fait beaucoup de mal.

 

Rendez-vous mardi pour le match aller contre Lille, en Leaders Cup

 

#GoSLUC