Skip to content

VALENCE SORT LE SLUC (73 – 75) !

Benjamin SENE et les Couguars ont joué les yeux dans les yeux avec Valence… ce soir, cela s’est joué sur des détails…
Photos : C2Images.

Le SLUC a dit adieu mercredi soir à l’Eurocup ! Sa défaite de (très) peu  face à Valence (73-75), l’élimine de la Coupe d’ Europe. C’est une « sanction » logique mais la déception affleure l’esprit tant les coéquipiers de Flo Pietrus (dont on craignait qu’il ait pris un sérieux coup sur le nez) se sont montrés vaillants pendant 40 minutes…
En définitive, les 4200 spectateurs présents ont vu un vrai match « européen »,  entre deux équipes qui se sont rendues  tous les coups ( 46-46 puis 55-55 puis encore 66-67 à la 35ème minute). Qu’aura t il manqué au Sluc ? A vrai dire pas grand chose et c’est de là que provient, sans doute, ce sentiment, déjà nostalgique, de quitter la scène continentale.
Chacun aura son idée. Mais il n’est pas faux d’écrire qu’un peu de fraîcheur physique en moins, évidemment après son périple en Russie la semaine dernière et son combat contre Gravelines il y a 5 jours, un petit manque de réussite à trois points (7 sur 28), et enfin un petit manque de profondeur de banc ont compliqué les données pour les lorrains ( mi -temps : 38-41).
COACH  WEISZ LUCIDE !
C’est dans ce contexte, qu’ Alain Weisz,  s’est présenté, très lucide, face à la presse. « Ce fut un grand match des deux équipes avança t il. Il nous a manqué un peu de relâchement dans les actions importantes mais c’est difficile de l’avoir avec une telle débauche d’énergie en défense. Mes joueurs se sont surpassés. Il nous manque un peu de réussite à la périphérie et  Valence, tenant du titre, a pris quelques rebonds offensifs  importants. Ils ont, aussi, marqué sur leur positionnement. Notre problème est le manque de taille et quand vous rendez une dizaine de centimètres, cela demande beaucoup d’efforts pour compenser.  … »
A 20 secondes de la fin, le Sluc eut même la balle pour aller en prolongation. Plus fort encore,  Ryan Reid, à une seconde du terme, eut deux lancers francs à tirer … qu’il manqua.. « Il nous faut digérer cette étape européenne.Mais mon équipe a montrer des choses intéressantes ce soir et tout au long de la saison européenne.. » conclua coach Weisz, se promettant d’en tirer quelques enseignements pour la suite des affaires plus courantes ( Pro A, Coupe de France, leaders’sCup)..
LE CLUB