Skip to content

UNE REVANCHE À PRENDRE

C’était le 17 octobre dernier, à l’occasion de la 2e journée. Après une victoire obtenue devant Aix-Maurienne, les Couguars gagnaient la Normandie pour se frotter aux hommes d’Hervé Coudray.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont été bien reçus.
Le CBC qui n’a plus connu les affres de la Pro A depuis 1989 – on appelait alors l’élite française la Nationale 1 – a réservé un accueil digne de ce nom au SLUC en offrant une résistance farouche, en faisant plier les Couguars.
A l’arrivée, une victoire 88 – 83 des Caennais. Les Normands enchaîneront ensuite quatre victoires d’affilée, avant de tomber dans l’antre orléanaise.
Depuis cette période faste, l’équipe a accumulé les pépins physiques avec de nombreuses blessures à répétition ou longue durée. BJ Monteiro, meilleur ailier de NM1 l’an passé, n’a joué que quatre matches depuis le début de saison. L’intérieur US Gregg Thondique a lui disputé huit rencontres avant de se blesser. Le pivot haïtien Marc-Eddy Norelia est lui ‘out’ pour le reste de la saison.
Dernière victime en date ? Bastien Vautier, champion de France avec les espoirs du SLUC la saison dernière et qui a été prêté par Nancy. Victime d’une entorse à la cheville le 26 janvier dernier, le jeune pivot devrait être absent des parquets au moins un mois. 7e meilleur Français à l’évaluation (8,6 points à 59%, 7 rebonds et 1 contre pour 13,1 d’évaluation en 21 minutes), il avait fait mal au SLUC au match aller, compilant 12 points et 14 rebonds !
Dans la raquette, son compère Jarvis Williams en avait fait voir aussi de toutes les couleurs aux Nancéiens (25 pts à 69% de réussite).
Sur les postes d’arrière et d’ailier, Thomas Cornely (17 pts, 4 rbds, 8 passes) et BJ Monteiro (11 pts, 4 rbds, 14 passes) s’étaient aussi bien régalés.
Le CBC n’a rien d’un promu, et a des arguments à faire valoir ! Le SLUC qui, privé de Gaëtan Clerc te Jevohn Shepherd devra se retrousser les manches pour prendre sa revanche et demeurer dans le top 8.
Allez les gars.
Go SLUC !