Skip to content

Une revanche à prendre !

Le SLUC NANCY a produit mardi, un match abouti face à Saint Quentin et poursuit une série de huit victoires en cours, qui le maintien dans le trio de tête juste derrière Quimper et Blois.

Large vainqueur (100-72) et jamais vraiment inquiété, ce match aura permis à l’entraineur nancéien de bien faire tourner son effectif et reposer certains joueurs très sollicités.

Cette rencontre a également été l’occasion pour Yunio Barrueta de retrouver toute son efficacité derrière la ligne (28 points à 8/11 à 3 points) et à Anthony Racine de continuer à nous épater en sortie de banc (15 points à 5/7 à 3 points). Une avalanche de tirs bonifiés (17/30) qui ont achevé de courageux Picards.

Mais le coach et ses joueurs, ne peuvent pas profiter trop longtemps de cette belle période débutée peu avant Noël. Le calendrier s’emballe et les Nancéiens doivent aborder deux déplacements compliqués, à Aix-Maurienne ce samedi puis à Quimper, mardi prochain.

Aix-Maurienne veut confirmer

Aix-Maurienne, pointe actuellement à la 11e place en compagnie de Vichy et Gries avec un bilan de 8 victoires pour 10 défaites.

Depuis la reprise de janvier, Aix-Maurienne a certes engrangé deux victoires contre Denain et Paris, mais a subi une lourde défaite face à Blois (58-90), puis deux défaites lors des deux derniers matchs.

A domicile tout d’abord face à Evreux, alors que l’AMSB menait de 10 points à moins de 10 minutes de la fin, les coéquipiers de Jaraun Burrows, auteur une nouvelle fois d’une grosse partie (17 points et 8 rebonds) ont perdu le fil du match pour s’incliner (73-75), malgré un ultime shoot du sniper finlandais Ilari Seppala. Mardi dernier, les Savoyards ont subi la foudre d’Antibes (71-91). Encore dans le coup à la mi-temps, Ronald March (14 points) et Ilari Seppala (16 points), n’ont rien pu faire face à la vista azuréenne.

Les protégés d’Emmanuel Schmitt, restent une équipe plutôt performante à l’extérieur (5v-4d), mais éprouvent plus de mal à domicile (3v-6d), encaissant notamment près de 85 points par match en moyenne à la maison.

Cela dit, n’espérons pas un match facile, les savoyards veulent corriger le tir et s’imposer à domicile.

Il ne faut pas oublier que le 31 novembre dernier, les copains de l’ailier atypique Ronald March (24 points) bien aidé par David Ramseyer (23 points, 8 rebonds) et Jaraun Burrows (11 points, 7 rebonds), avaient surpris contre toute attente les Lorrains à Gentilly (69-76). Le SLUC Nancy pourtant devant tout le match, s’effondrant dans le dernier quart-temps (9-19).

Une revanche à prendre

Ce vendredi à la Halle Marioz, le match aura donc des airs de revanche, le SLUC Nancy espérant pour sa part, continuer sa série de victoires.

Privés de David Ramseyer (blessé aux adducteurs), les savoyards pourront compter sur Charles Nkaloulou. Absent au match aller, l’intérieur congolais apporte ses 12 points et 5 rebonds et forme avec Jaraud Burrows, Ronald March, Ilari Seppala et le meneur Théon Léon (5,7 passes de moyenne), un cinq majeur de grande qualité. Une équipe capable de battre notamment Quimper, Nantes ou Saint-Chamond et qui, l’appétit venant en mangeant, ambitionne pourquoi pas, de se qualifier pour les playoffs en fin de saison.

Il sera demandé aux hommes de François Peronnet, de bien respecter les consignes, de contrôler avant tout le rythme du match et d’imposer une défense féroce qui commence à devenir la marque de fabrique nancéienne. La maîtrise des émotions, et l’application d’un jeu collectif en nette amélioration sera nécessaire pour faire face à l’enthousiasme des locaux. Il sera ensuite plus aisé de servir nos attaquants Yunio Barrueta, Ron Lewis et Anthony Racine, particulièrement affutés lors des dernières rencontres pour assurer le scoring.

MC