Skip to content

Une première mi-temps fatale (71-74)

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné sur son parquet face à l’Hermine Nantes sur le score de 71 à 74 ! 

Au coup d’envoi la donne était simple, il fallait gagner pour continuer d’espèrer à une montée directe. D’autant plus que Orléans recevait Roanne dans le même temps. 
Mais Nantes ne se présentait pas comme une proie facile et allait tenter de réaliser un coup à l’extérieur ce que seul Denain et Evreux avait fait à Gentilly depuis le début de saison.
Les 4941 personnes présentes l’ont ainsi tout de suite compris dés le début de match. 
Amporhe, peu d’intensité défensive, des shoots parfois très compliquées, le SLUC n’y était clairement pas durant les 20 premières minutes (14-24 à la 10′ puis 29-48 à la MT)… Il faut dire que Nantes imposait son rythme défensif très intense et produisait un beau basket. 
Mais 48 points encaissés à la MT ce n’est clairement pas la marque de fabrique des hommes de Christian Monschau. Il fallait impérativement se réveiller en deuxième MT pour limiter la casse… et c’est ce qu’il s’est passé. 
Sous l’impulsion une nouvelle fois de Philippe Braud, Yunio Barrueta et Marcellus Sommerville , le SLUC s’est alors mis à jouer son propre basket : intensité défensive, shoots longue distance, rebonds. 
Cela a immédiatement fonctionné et le SLUC est revenu de l’enfer à 4min 32 de la fin du match (71-72). 
Dans une ambiance de corrida, les joueurs étaient transfigurés. 
Malheureusement à chaque fois que le SLUC pouvait revenir, Nantes a eu le sang froid pour mettre le panier qu’il fallait. De son côté, Nancy par manque de maladresse laissait passer sa chance… Pour exemple le tir de Yunio Barrueta au buzzer pour aller chercher la prolongation, qui refuse de rentrer de manière assez frustrante…

Avec ce revers, le SLUC s’est compliqué la tâche pour une montée directe. Mais n’a pas perdu espoir. Il faudra désormais faire un 5/5 et espérer des faux pas de ces concurrents directs, ou se focaliser sur les Playoffs en fin de saison !

Rien n’est fini

GoSLUC !