Skip to content

Un combat pour un trophée !

Nous voici arrivé à l’heure où la LNB va distribuer le premier trophée de l’année… Tout comme Evreux, le SLUC Nancy ambitionne la victoire et espère bien ranger la Leader’s Cup 2022 dans la vitrine du club. Pour y parvenir il suffira de remporter cet ultime rencontre dans un Gentilly qui promet d’être chaud-bouillant !

Vendredi dernier, les deux finalistes se sont rendus coup pour coup (13 changements de leader au cours de la partie), une première mi-temps au couteau (41-41) et une seconde mi-temps où les Nancéiens ont bien pensé faire l’écart (61-72) au cœur du dernier quart-temps. Seulement l’ALM Evreux qui a de nombreux arguments à faire valoir est revenu petit à petit au score, jusqu’à reprendre le leadership à 27 secondes de la fin sur un 3 points de l’excellent Fabien Paschal. Heureusement Mathis Keita égalisait sur la dernière possession et les deux équipes se quittaient finalement sur un score de parité 79-79… tout reste à faire !

On ne pouvait pas rêver de meilleur suspens pour ce match retour qui va mettre Gentilly en ébullition avec plus de 5.500 spectateurs attendus et une retransmission sur Sport en France. L’ambiance sera donc extraordinaire pour une rencontre opposant deux formations de ProB et cela montrera une fois de plus que Nancy est une véritable terre de basket.

Evreux ne viendra pas en victime car après l’avoir emporté le 8 février à Nancy (82-94), l’ALM a donc tenu tête aux lorrains dans leur salle… c’est dire si  Neno Asceric doit bien avoir une petite idée derrière la tête pour perturber la formation Nancéienne. Il peut compter sur les talentueux Djorje Milosevic et Julius Kazakauskas, ainsi que sur les flèches décochées par Marquis Jackson. A l’intérieur, Fabien Paschal est en pleine forme (18 points et 11 rebonds vendredi) et donnera encore bien du fil à retordre à Stéphane Gombauld et consorts…

Pour le SLUC, l’important sera de rester bien concentré et ne pas céder à la crispation face à l’évènement. Sylvain Lautié sait bien qu’il faut défendre dur dans la raquette et ne pas laisser les extérieurs visiteurs prendre feu comme ce fut le cas lors de la dernière venue d’Evreux. Contrôler le rythme du match, rester concentré durant quarante minutes. 

L’effectif est au complet et le banc sait apporter de bonnes minutes avec Ludovic Beyhurst, Vincent Vent, Lucas Ugolin notamment. La victoire sera collective ou ne sera pas et tous les joueurs devront être au diapason.

Les deux équipes sont à 40 minutes d’un premier trophée, cela ne se refuse pas. 

Que le meilleur gagne !

GO SLUC

MC