Skip to content

Pour une première ?

Toujours dans l’expectative sur la suite du déroulement du championnat, les Couguars se déplacent vendredi dans la Loire, pour y affronter Saint Chamond, une équipe particulièrement solide surtout à domicile, que le SLUC n’a jamais réussi à battre sur son parquet… pour une première ? on l’espère.

Emmenés par Ron Lewis (16 points) et Andell Cumbertbatch qui réussissait parfaitement son entrée signant une belle feuille de stats (meilleure évaluation de l’équipe après seulement deux entraînements collectifs), les Nancéiens ont réussi une belle performance face à Fos sur Mer, le week-end dernier.

Le tournant du match a peut-être été ces deux paniers successifs à trois points de Ron Lewis en fin de première mi-temps, qui ont permis au SLUC de rester dans la roue de Fosséens particulièrement inspirés jusque là. La seconde mi-temps était remportée 43-32 par les coéquipiers de Tyran de Lattibaudière, revenu à son meilleur niveau après la pause, bien aidé par Charles Nkaloulou et Vincent Vent dont l’activité contrariait le redoutable secteur intérieur des Byers. Le SLUC venait de remporter un match important face à un concurrent direct pour l’accession.

SAINT CHAMOND, une équipe difficile à bousculer

Un autre défi se présente ce vendredi aux joueurs de François Peronnet avec un déplacement dans à la Halle André Boulloche, pour y affronter une équipe solide et rompue aux joutes de la ProB. Le SCBVC a terminé 5ème la saison passée après avoir été le bourreau des Nancéiens la saison précédente lors des playoffs, un très mauvais souvenir encore douloureux aujourd’hui !

Le coach Alain Thinet a concocté cette année encore, un cinq de départ très solide s’appuyant sur des valeurs sûres. Mathieu Guichard à la mène, toujours aussi créatif (10,8 points et 7,5 passes cette saison), Olivier Cortale, le rugueux poste 4 alsacien (12,8 points et 5,8 rebonds), Jérôme Cazenobe poste cinq solide et collectif (9,2 points, 7,2 rebonds et 4,3 passes) et Jonathan Hoyaux bien remis d’une sérieuse blessure la saison passée. A ce groupe de JFL est venu s’ajouter l’ancien ailier de Nantes, Marcus Relphorde qui affiche de belles statistiques (16,8 points, 4,5 rebonds et 2,7 passes).

A n’en pas douter, ce cinq majeur, va donner bien du fil à retordre aux coéquipiers d’Enzo Goudou Sinha. Par ailleurs, les Couramiauds sont redoutables à domicile (3/3 en championnat) et le SLUC Nancy sera bien inspiré de bien débuter le match en étant particulièrement attentif en défense.

Défait dernièrement sur le parquet des Béliers de Quimper, il ne faut pas oublier que Saint Chamond  a notamment battu Blois (85-76)… le 18 décembre dernier. 

Le SLUC a les moyens de s’imposer

6ème actuellement avec trois victoires pour deux défaites, les Lorrains doivent maintenant enchaîner les victoires pour se placer à l’affut des toutes premières places.

Pour cela l’équipe compte sur l’intégration, l’apport physique et les qualités défensives d’Andell Cumberbatch qui va densifier la raquette et sur un jeu collectif qui est encore perfectible. Contre Fos, il y a eu trop de balles perdues et d’approximation. 

Le manque d’enchaînement des matchs peut expliquer les difficultés constatées et les joueurs travaillent pour rester focus sur les objectifs et maintenir leur concentration, malgré les incertitudes dues à la situation sanitaire et au flou du calendrier..

Enfin, pour l’emporter dans la Loire, Nancy pourra s’appuyer sur son banc qui avait été décisif face à Fos. Qu’importe qui débute ou qui est sur le banc, quand l’ensemble des joueurs sont dans le match, le SLUC Nancy est une équipe difficile à jouer !

GO SLUC

M.C

MC