Skip to content

Pour une place en finale !

A peine de retour de Blois où le SLUC a réussi à vaincre le signe indien, qu’il est temps de mettre le cap au sud pour la demi-finale de Leader’s Cup.

Dans une salle vide à cause du virus, l’exploit grandeur nature des Couguars face à l’armada de l’ADA Blois n’est pas passé inaperçu ce vendredi.

Derrière nos écrans, nous avons pu assister à une rencontre quasi parfaite où le SLUC Nancy a surclassé des Blésois totalement médusés de la réussite nancéienne. Emmenés par un Tyran De Lattibaudière de gala (27 d’évaluation), les pivots Vincent Vent-Bastien Vautier se sont régalés (25 points et 8 rebonds à eux deux) et Yannick Franke a montré son efficacité (17 points en 18 minutes). Vendredi soir, la démonstration collective (31 passes, 7 joueurs à plus de 10 points et 134 d’évaluation collective) a fait plaisir à tous les supporters lorrains.

La victoire 107-86, ne souffre d’aucune contestation et les hommes de François Peronnet ont enfin vaincu leur bête noire après 6 défaites en autant de matchs.

FOS, une équipe ambitieuse

Ce mardi, à 20h30 devant les caméras de la chaîne SPORT en France, dans le cadre de la Leader’s Cup, le SLUC Nancy aura le privilège d’affronter Fos sur Mer, une équipe ambitieuse qui figure également parmi les cadors de la ProB,.

Le coach Remi Guitta qui a goûté à la Jeep Elite avec les Fosséens en 2018/19, espère bien remonter rapidement au plus haut du basket français.

Cette saison, il a construit un groupe très expérimenté autour du meneur Edouard Choquet (32 ans), de l’intérieur Jaraun Burrows (35 ans), de l’ailier Niklas Caner-Medley (37 ans, un ancien du Maccabi Tel Aviv et de Monaco) aux 44 matchs d’Euroligue et du meneur américain Jamar Diggs (32 ans). N’oublions pas l’ancien nancéien Jean-Michel Mipoka qui à 35 ans apporte son expérience de la Jeep Elite et sa polyvalence.

Vendredi les Fosséens se sont imposés face à Souffel 78-73 se faisant peur sur la fin alors qu’ils avaient le match parfaitement en main. Pour l’occasion c’est le jeune Allan Dokossi (20 points et 12 rebonds) qui a emmené les siens à la victoire.

Une finale en vue

Ce sera donc un nouveau test que vont subir les partenaires d’Enzo Goudou-Sinha afin de prétendre à la finale de cette Leader’s Cup 2020 totalement bouleversée et quelque peu anecdotique vu les circonstances actuelles.

La performance face à Blois  nous a quand même permis de vérifier la qualité de l’effectif monté par le staff nancéien. Le pari de la jeunesse et du jeu rapide sera payant si le collectif est au rendez-vous. D’autant plus si la défense est au diapason et que les lorrains limitent les rebonds offensifs et les deuxièmes chances à l’adversaire.

Enfin,  le vétéran Ron Lewis, un ancien des Byers, souhaiterai plus que jamais jouer encore un mauvais tour à ses anciennes couleurs, lui qui avait planté 27 points la saison passée à la halle des sports Parsemain, permettant au SLUC de rafler la mise 69-67.

GO SLUC

MC