Skip to content

OLB : TROIS LETTRES QUI FONT PEUR !

Orléans qui se présente ce soir à Gentilly fait partie des favoris pour basculer à l’échelon supérieur en fin de saison. La formation de Germain Castano pointe à la deuxième place, à une victoire seulement du leader Roanne.

Le SLUC qui a fini difficilement 2018 espère repartir sur de bonnes bases à l’orée de 2019. Après deux revers consécutifs devant Denain puis à Saint-Chamond, les Couguars ont glissé à la 6e place, mais rien d’alarmant. Il faut maintenant resserrer les boulons derrière et retrouver de l’allant offensif, et de la réussite !

Les hommes de Christian Monschau veulent renouer avec la victoire et retrouver leur jeu du début de saison afin d’enchaîner les succès.

L’Orléans Loiret Basket qui a chuté à 3 reprises depuis le début de saison (devant Chartres, Lille et Roanne) se présente à Gentilly avec la volonté de poursuivre sa bonne série à l’extérieur. Les coéquipiers de Brandon Jefferson ne comptent en effet qu’un seul revers hors de leurs bases. Le meneur états-unien est un des nouveaux visages de l’OLB avec Michael Fakuade et Brandon Spearman. Marc Judith, Junior Mbida, Gaylor Curier, Miralem Halilovic, Malela Mutuale et Kadri Moendadze sont eux toujours là !
Ce qui a permis à l’équipe de conserver une bonne base et des automatismes.

Germain Castano possède en tout cas un effectif XXL qui a tout pour retrouver la Jeep Elite très rapidement.

Avec Diabaté… et Sommerville

Orléans qui s’était imposé ici la saison passée (79 – 68), arrive en Lorraine pour continuer à asseoir son autorité. Aux Couguars de ne pas se laisser faire. Ils pourront d’ailleurs compter sur deux nouveaux joueurs : le meneur ivoirien Solo Diabaté et l’ailier fort US Marcellus Sommerville.

L’arrivée de « Solo » soulagera Enzo, Mérédis ou John à la mène. Formé à Dijon, le natif de Cocody a déjà porté le maillot du SLUC. C’était en 2012-13 et il avait fini la saison à 13,4 pts, 4,2 rbds et 6,7 passes de moyenne. Il évoluait alors aux côtés d’un certain Marcellus Sommerville. L’intérieur US revient aussi à Gentilly pour pallier l’absence d’Anthony Goods qui doit soigner une pubalgie. L’an passé, Sommerville pesait encore 15,3 pts et 5,5 rbds avec… Orléans !

Le SLUC passera ce soir un test important avant de se frotter, jusqu’à la trêve de février, à Gries-Oberhoffen, Poitiers, Nantes, Roanne et Aix-Maurienne. Mais à chaque jour (… née) suffit sa peine !

Allez les gars !
Go SLUC

Je prends mes billets !