Skip to content

NANTES, CANDIDAT A LA MONTEE !

Le 9 décembre dernier, devant plus de 5000 fidèles, le SLUC espérait faire chuter Orléans. Mais le leader, mis la main sur la partie. A la pause, les Couguars qui auraient pu ne compter que 4 ou 5 points de retard affichaient finalement un débours de 11 longueurs après avoir mal géré les derniers ballons. Frustrant ! La suite du match ? L’OLB géra bien son affaire même si les hommes de Greg Beugnot se rapprochèrent à 3 points seulement à 6 minutes de la fin du match. Gentilly était alors prêt à chavirer. Mais Orléans, s’en est alors remis à ses hommes forts – McAlarney, Sommerville ou Abreu – pour refermer définitivement le couvercle malgré les derniers tirs longues distances de Mickael Var ou Philippe Braud.
Le SLUC qui aura mis beaucoup d’intensité en défense n’a pas réussi son coup ! Il lui aura manqué des petites choses pour réaliser l’exploit.
En déplacement vendredi dernier du côté de Quimper, le SLUC est revenu avec un succès dans ses bagages (87-75).
Les nancéiens ont distancés les bretons dans les 5 dernière minutes.
Un succès étriqué mais précieux !
Mardi soir, c’est Nantes qui se présente à Gentilly. La formation de Neno Asceric, est redoutable, comptant dans ses rangs de très fortes individualités. A commencer par le meneur US Jamar Diggs (18 pts, 4 rbds et 5,3 passes de moyenne depuis le début de saison). Son duel avec DeWayne Russell sera une des clés du match, mais pas la seule.
Sur les postes extérieurs, l’Ivoirien Guy Landry Edi monte en puissance et Carl Ona Embo peut sortir de sa boîte à tout moment. Le 8 décembre, c’est l’ailier croate Zoran Vrkic qui a été le plus en vue (17 pts dont 3/5 à 3 pts). A l’intérieur, McKnight et Austin (ou Ekperigin s’il est remis de sa blessure) pèsent dans la raquette, bien secondés par Alexandre Gravilovic ou Luka Antic.
Bref le danger peut venir de partout !
Pour le SLUC qui a déjà concédé deux revers à domicile (Rouen puis Orléans), s’imposer mardi soir est une nécessité d’autant que l’équipe nancéienne se déplacera ensuite à deux reprises avant la petite trêve du Nouvel An : à Denain le 22 et à Charleville le 27.
Il faut faire le plein de confiance et remettre le métier sur l’ouvrage la semaine suivante. Il sera temps ensuite de souffler et recharger les batteries !
Mardi il y a Nantes et c’est un gros morceau.
Un grand match en perspective !
Allez les gars !
Go SLUC