Skip to content

Le SLUC au finish avant la réception de Roanne !

Dans un contexte difficile, le SLUC Nancy Basket est parvenu à prendre le dessus sur une vaillante équipe de Nantes (79-68).Mais tout ne fût pas simple pour les Lorrains.

Transportaient par l’envie de bien faire et de remporter un succès de prestige pour leur copain, Jermaine Marshall, disparu subitement il y a 1 semaine, les hommes de Jean-Baptiste Lecrosnier ont longtemps fait déchanter les nancéiens.

Il faut dire aussi que les deux équipes se rendaient coups pour coups et étaient aux coudes à coudes, durant trois quarts temps. Alors que les nancéiens durcissaient leur défense, on sentait alors que Nantes perdait en lucidité et en forme physique. L’Hermine avait beaucoup donné durant 3 quart temps, mais a été rattrapé par l’intensité défensive des nancéiens et à l’excellent rendement de son trio d’américain : Cox – Sommerville – Odiakosa. 
Auteur de 51 points à eux trois, le trio a donc fait plier Nantes dans le dernier quart-temps pour ramener à Nancy un précieux succès chez le 9ème de Pro B.

En attendant la réception du leader de Pro B, Roanne, ce samedi 02 février au Palais des Sports Jean Weille, le SLUC a pu voir qu’il avait une belle marge de progression, le tout bien aidé par ses deux nouveaux joueurs : Marcellus Sommerville et Souleyman DIabaté.
La rencontre de samedi s’annonce donc palpitante à vivre. Une victoire permettrait au SLUC de revenir à une petite victoire de la Chorale, dans le cas contraire, Roanne commencerait à faire un bon pas vers la Jeep Elite.  

Ils comptent sur vous!

Les statistiques de la rencontre, c’est ici!

Les Déclarations d’après match  (Via Est Républicain)

Christian Monschau : « Nous avons encaissé beaucoup de points sur jeu rapide dans le 1er QT et sur rebonds offensifs pendant toute la 1ere MT. Dans le dernier QT, nous avons plus maîtrisé. Mais ce soir, nous n’avions pas spécialement envie d’être les adversaires de ce groupe nantais qui a tout donné. Nous sommes contents d’avoir gagné, il n’y a rien à ajouter… »

Marcellus Sommerville :  » J’imagine combien il a dû être difficile pour cette équipe de rejouer au basket au lendemain d’un tel drame. J’espère qu’ils retrouveront un peu de joie de jouer d’ici la fin de la saison… Dans le dernier QT, nous avons mieux controlé ce qui nous avait fait mal en 1ere MT : le rebond et leur jeu de transition. 

Jean-Baptiste Lecrosnier :  » C’était difficile à vivre… Ce que les joueurs ont fait pendant trois quart temps était superbe. Mais il y a eu un quart temps de trop. Nancy à mis deux ou trois paniers qui nous ont fait beaucoup de mal. Mais je n’ai aucun reproche à adresser à mes joueurs. »