Skip to content

Le SLUC l’emporte sur le fil (69-68) et conclut 2019 sur une bonne note !

Un incident dû à un problème de lumière dans la salle avait pour conséquence de retarder le coup d’envoi de près de trente minutes. 

Ce contretemps a-t-il eu une influence sur le début de match ? Toujours est-il que Fos démarrait sur les chapeaux de roue,  6-2 puis 10-5 rapidement. Ron Lewis sur deux paniers à 3points ramenait les Nancéiens (12-11). Hélas, les trop nombreux lancers francs non convertis permettaient aux « Byers » de creuser l’écart.  Makram Ben Romdhane particulièrement en réussite faisait mal aux Lorrains (8 points dans le 1er quart-temps) ainsi que Lucas Hergott (8 points dont 6 au cours de ce premier quart-temps). Fos virait en tête 25-21 grâce à Souleyman Diabaté, malgré un tir bonifié de Williams Narace.

Fos débutait le deuxième quart-temps par un 6-0 et prenait 10 longueurs d’avance sur des Nancéiens apathiques en défense. Heureusement un nouveau panier longue distance d’Enzo Goudou Sinha rapprochait le SLUC  puis trois lancers de Ron Lewis permettait au SLUC de rester à bonne distance (29-34). Malheureusement, Nancy laissaient encore plusieurs lancers francs, pour le plus grand plaisir des Provençaux qui menaient logiquement 41-34 à la mi-temps. Si l’apport de Caleb Walker était réduit par la défense de Yunio Barrueta, l’ailier cubain devait rester muet (0 point à 0/9).

Rien n’était joué et les nancéiens savaient qu’en défendant bien mieux, ils pouvaient poser de gros problèmes aux Fosséens.

Fos reprenait la seconde mi-temps pied au plancher passant un 8-2 à des Lorrains surpris. C’est le moment que choisi Ron Lewis pour donner le tournis à son ancienne équipe : trois paniers à 3 points notamment pour ramener le SLUC sur les talons de Fos (52-57). Mais Makram Ben Romdhane (17 points et 16 rebonds) et Junior M’Bida (9 points, 5 rebonds) faisaient de la résistance permettant aux Provençaux de conserver 6 points à la fin du troisième quart-temps (62-56).

Le SLUC Nancy n’abdiquait pas et allait défendre bec et ongle au cours des dix dernières minutes. Jouant parfois small ball et exerçant une défense ultra agressive sur les attaquants fosséens, les Lorrains prenaient les commandes pour la première fois à la 32ème minute (63-62) sur un lancer franc de Mérédis Houmounou. Le meilleur marqueur de la Pro B, Caleb Walker (12 points seulement ce soir) venait de commettre une faute technique dramatique pour les locaux puisqu’il devait définitivement quitter ses partenaires à 8 minutes de la fin du match. 

Fos souffrait physiquement face à la défense de Jordan Aboudou (5 points, 8 rebonds et 3 passes décisives) et Williams Narace (7 points, 7 rebonds, 4 passes décisives et 2 interceptions). Le combat faisait rage, mais Nancy ratait plusieurs occasions notamment en contre attaque et Edouard Choquet sur un panier à 3 points, pensait bien avoir donné la victoire aux locaux (68-65).

Heureusement Mérédis Houmounou (13 points à 4/6) ramenait le SLUC Nancy à une unité à 50 secondes du terme. Fos sur Mer ne parvenait pas à conclure perdant plusieurs ballons importants et Ron Lewis encore précieux (27 points ce soir) plantait le panier décisif à 11 secondes du terme.

La dernière action des Byers forcée par Souleyman Diabaté échouait et les Couguars pouvaient respirer.

Nancy remportait le dernier quart-temps 13-6 et parvenait à s’imposer 69-68, dans la douleur. 

Les joueurs Nancéiens, maladroits aux lancers-francs (18/32), se sont montrés très performants derrière la ligne, convertissant 9 tirs sur les 25 tentés. Ron Lewis notamment (5/12) se rappelant au bon souvenir de son ancien club. 

Pourtant les Fosséens ont eu bien plus de munitions (76 tirs contre 56 aux Lorrains) mais ont été très faibles à 3 points (3/23), cette maladresse leur a été fatale.

Cette troisième victoire d’affilée du SLUC Nancy, lui permet de bien terminer l’année et de revenir en haut du classement à la quatrième place en compagnie de Saint Chamond notre prochain adversaire.

 

Michel Cuenin