Skip to content

Le SLUC face à sa bête noire !

Une semaine après une probante victoire à Lille, les Couguars vont affronter l’ADA Blois qui se présente cette année encore, comme le grandissime favori à l’accession directe.

Face à Lille, les Lorrains ont dominé leur sujet, dans le sillage d’un excellent Enzo Goudou-Sinha (24 d’évaluation) et du toujours omniprésent Tyran De Lattibaudière (21 d’évaluation). Toute l’équipe a réussi son match, perforant la défense Lilloise de toutes parts, puisque dans le sillage d’Anthony Labanca, Yannick Franke et Ron Lewis, les protégés de François Peronnet ont réussi un très joli 16/30 à longue distance. La performance collective (123 d’éval avec 7 joueurs à 10 et plus) est également à  souligner. Les efforts en défense ont payé et il faut maintenant confirmer face à la redoutable équipe de l’ADA Blois.

Une série de 7 victoires en cours

Si Blois a débuté sa saison par une défaite à domicile face à Vichy (86-91) pour le compte de la première journée de Leader’s Cup, les joueurs de Mickaël Hay se sont bien repris surfant sur une série de 7 victoires d’affilées (3 en Leader’s Cup, 2 en Coupe de France et 2 en championnat).

Poitiers a explosé deux fois face à l’armada Blésoise 93-72 lors de la première journée de ProB puis 86-63 quelques jours plus tard en Coupe de France. L’ADA Blois n’a ensuite pas laissé l’ombre d’une chance à Souffelweyersheim, dominé dans la salle du Jeu de Paume 78-60. Constamment à la mène, les coéquipiers de l’étonnant Mathis Dossou-Yovo (17 points et 10 rebonds) ont dominé de la tête et des épaules (103 d’évaluation collective à 57 !) en s’appuyant sur un collectif bien huilé et une défense intraitable.

Blois se présente donc comme le favori numéro 1 cette saison encore, après avoir raté de peu l’accession en Jeep Elite à deux reprises.

En 2020, c’est le Covid-19 qui a stoppé net le championnat alors que Blois dominait la Pro B (Leader au moment de l’arrêt avec 19 victoires contre 4 défaites seulement). Le SLUC pointait quand à lui à la troisième place avec un bilan de 16-7.

En 2017-18, Blois remportait le titre de Champion de ProB (27 victoires contre 7 défaites) mais son accession en Jeep Elite lui était refusée car le club ne disposait pas de centre de formation, une affaire qui a fait grand bruit.

Blois notre bête noire !

Blois peut s’appuyer sur un vrai collectif : Thomas Cornely, le très complet meneur de jeu (7,5 passes et 14 d’évaluation), mais aussi Lamine Sambe (13 d’évaluation) et Mathieu Legat (en provenance de Saint Chamond)  dirigent le jeu de main de maître. A l’aile, le jeune Mbaye Ndiaye, formé à Bourg, est venu pour apprendre, progresser et s’imposer. Il en est de même à l’intérieur pour la révélation Mathis Dossou-Yovo, 20 ans et 2,05 mètres, en pleine réussite en ce début de saison (15 points, 9 rebonds et 21 d’évaluation en 21 minutes !).

N’oublions pas les deux anciens de la maison verte : Tyren Johnson (22 d’éval en Leader’s Cup), poste 4 fidèle au club depuis 4 ans et MVP de ProB en 2017/18 ainsi que le fidèle capitaine Benjamin Monclar (15 points et 14,8 d’évaluation en Leader’s Cup), qui sont l’âme de l’ADA et les relais du coach sur le terrain.

Pouvant s’appuyer sur un effectif talentueux, celui-ci peut aisément répartir le temps de jeu et faire tourner ses dix joueurs, ce qui est assurément un gage de solidité, d’homogénéité et de longévité.

Une magnifique affiche

Le SLUC Nancy va donc jouer une carte importante dans ce match entre les deux leaders actuels du début de championnat. D’autant que l’équipe blésoise n’a jamais réussi aux lorrains depuis trois ans, remportant les cinq oppositions dont les trois déplacements dans le Palais des Sport Jean Weille !

La saison passée, pour le compte de la 5ème journée, l’ADA s’imposait 82-77 au terme d’un match serré. Le SLUC menant de trois points à 10 minutes du terme, Blois parvenait à renverser la situation 25-17 dans le dernier quart-temps à la suite d’un 11-0 assassin !

Il est certain que face à un adversaire aussi solide et talentueux, les coéquipiers de Mérédis Houmounou devront se montrer particulièrement vigilants  et éviter de tels trous d’air. 

Les Lorrains devront notamment pratiquer une défense de fer pour résister au collectif redoutable et lutter aux rebonds face à des joueurs qui excellent dans cet exercice (43 prises contre 34 pour les Nancéiens). Le retour attendu de Charles Nkaloulou blessé depuis un mois, sera important pour offrir plus de densité à l’intérieur.

Et même si l’adresse peut être fluctuante, les snipers lorrains qui se distinguent depuis deux matchs à longue distance (48,3% à trois points) seraient inspirés de rester en réussite pour pouvoir faire douter les joueurs de Blois.

Ce match sera donc l’affiche de ce début de saison et le fidèle public de Gentilly, alléché par les dernières performances du SLUC Nancy (4 victoires consécutives) est attendu nombreux, bruyant et passionné pour pousser ses favoris à la victoire… qui serait une première face aux blésois très ambitieux.

GO SLUC

MC