Skip to content

Le SLUC enchaine avant la venue de Poitiers (84-81)

Le SLUC Nancy Basket s’est imposé dans la douleur sur le parquet de Gries sur le score de 84 à 81 ! 

Après avoir mené de 22 points dans le milieu du 3ème QT, le SLUC a joué à se faire peur en encaissant un 13-30 dans le dernier QT du match.
Mais l’essentiel est là : la victoire, la deuxième consécutive, à 4 jours de la réception de Poitiers au Palais des Sports Jean Weille.

Mais revenons au match, car durant 3 quart-temps, le SLUC Nancy Basket a été sérieux, appliqué et dominant.
Grâce à une alternance dans son jeu (intérieur-extérieur), et l’apport de deux nouveaux joueurs qui n’ont pas hésité à prendre leurs responsabilités dans les moment chauds, le SLUC se dirigeait vers un probant succès (28-15 puis 48-32 et 71-51 à la fin du 3ème QT).
Malheureusement pour les amoureux du SLUC, la fin n’allait pas être de tout repos.

Sommerville active le mode « clutch »

Gries qui n’est pas 5ème du championnat pour rien, a alors augmenté sérieusement son intensité défensive et est passé en « zone press » tout terrain ce qui a beaucoup gêné le SLUC.
Les Couguars ont alors étaient moins adroits et se sont quelque peu relâchés.
Gries sous la houlette de Smock et Forcada (41pts à eux deux) est alors revenu à une possession du SLUC (75-79).
C’est alors que Sommerville décida de marquer les 5 derniers points de son équipe et « climatiser » la Forest Arena pour aller chercher un succès, certes dans la douleur, mais si précieux. 

Déclarations d’après-match :

Bastien Vautier :  On s’est un peu relâché durant le 4ème QT. Il faut garder les 30 premières minutes du match qui ont été satisfaisantes.  C’est un relâchement bête de notre part.
On lance une série, il faut enchainer car l’essentiel est bien lia ce soir, la victoire.

Christian Monschau : « Depuis l’arrivée de Yates, Gries a gagné 6 matchs de suite et perd de peu à Blois il y a trois jours.
On a fait un match remarquable durant 3 quart-temps. On était bien sur le repli défensif tout en exécutant bien les systèmes sans avoir à forcer les choses.
On est pas bon sur le 4ème, car on est pas assez dur et l’adversaire en profite pour augmenter son intensité. On a mal géré l’attaque en ne pénétrant pas assez pour provoquer les fautes et dans le même temps on prend des fautes rapides qui nous mettent rapidement dans la pénalité.
Il faut donner du crédit à Gries, car si elle est à cette place ce soir ce n’est pas pour rien.
Ils ont les joueurs pour ça avec Smock qui a fait le match de sa vie.

Ludovic Pouillard : « Le SLUC nous a marché durant la 1er MT. On a pas fait le match qu’on voulait faire. Ce que je retiens c’est nos 12 dernières minutes, où nous avons réussi à inverser le momentum du match. Nous avons perdu ce soir contre une grosse équipe qui vise le Top 3. »