Skip to content

Le PB86, la tête à l’endroit

Entre des Couguars qui viennent d’enchaîner deux victoires consécutives depuis la reprise et une équipe de Poitiers qui reste sur quatre succès lors de ses six derniers matches, la rencontre promet d’être palpitante ! Un test de plus pour le SLUC.

Les arrivées de l’ailier fort Marcellus Sommerville, pigiste médical de Goods, et du meneur Solo Diabaté ont incontestablement redistribué les cartes au sein d’une équipe nancéienne qui vient d’enchaîner deux gros succès.

Tout d’abord face à Orléans, samedi dernier à Gentilly. Devant plus de 4700 spectateurs, les hommes de Christian Monschau ont livré un véritable combat pour venir à bout d’Orléanais qui n’avaient chuté qu’à une reprise hors de leurs bases. Sommerville, Cox, Vautier, Houmounou, Narace ou encore Odiakosa ont été précieux pour apporter du scoring, de la défense ou des rebonds. Un match indécis jusqu’au bout mais victoire à l’arrivée (76-71).

Puis à Gries-Oberhoffen il y a 4 jours. Devant des Alsaciens qui restaient sur six succès en sept rencontres, la partie a été, là aussi, acharnée. Les Couguars ont pourtant compté plus de 20 points d’avance au cours du 3e quart-temps, après avoir rondement mené le 1er acte (48 – 32 à la pause). Mais les Alsaciens ont tout donné au cours des 10 dernières minutes, un quart-temps qu’ils ont d’ailleurs remporté. Le couperet n’est pas passé loin mais l’essentiel a été sauvergardé (victoire 84 – 81).

Samedi soir, place à un autre gros morceau. Poitiers arrive avec un bien meilleur moral qu’en tout début de saison, après avoir notamment enchaîné trois succès de rang. Tour à tour, la formation de Ruddy Nelhomme a pris le meilleur sur Saint-Chamond, Nantes et Rouen, avant de chuter mardi dernier devant Blois. Attention à JR Reynolds, Arnauld Thinon, Kevin Harley et Warren Niles sur les lignes arrières ; Ron Anderson, Pierre-Yves Guillard, Soriah Bangura et Kevin Mendy à l’intérieur. Sacrée passe d’armes en perspective et sacrés duels à venir.

Le PB86 revit cette saison grâce à un effectif bien pensé et de grande qualité. Il ne serait pas étonnant de les voir dans le Top 8 en fin de saison.

Offensive, adroite, avec un jeu bien exécuté, Poitiers a les outils pour faire dérailler bon nombre d’équipes.

Les Couguars devront être au top pour aligner un 3e succès de rang.

Allez les gars !Go SLUC