Skip to content

Le LMB est en pleine forme !

Après avoir disposé de Poitiers bien plus difficilement que ne l’indique le score (86-67), le SLUC Nancy (troisième) reçoit les Red Giants de Lille (sixième) pour le compte de la 22e journée de ProB.

Williams Narace une fois de plus déterminant des deux côtés du terrain (18 points et 9 rebonds) et Ron Lewis au four et au moulin (16 points et 8 passes) ont dû hausser le ton pour écœurer les coéquipiers d’un excellent Mickaël Var revenus pourtant à la hauteur des lorrains à 8 minutes du terme.

Si le public nancéien peut se satisfaire d’un quatrième quart-temps très offensif (35-21) qui a permis de repousser nettement la lanterne rouge, François Peronnet ne peut pas accepter la prestation globale de son équipe et a rappelé à ses joueurs ses exigences quant au niveau de jeu souhaité.

Lille, une équipe en forme

Il est certain qu’il faudra être bien plus performant pour espérer renverser le Lille Métropole Basket et rester dans la roue de Blois et Quimper qui mènent un train d’enfer. Car si les Couguars restent sur une belle série (10 victoires contre 1 défaite), ils vont affronter une autre équipe en forme, puisque Lille pointe à la sixième place avec 13 victoires contre 9 défaites.

Après un mois de décembre compliqué, les Lillois ont enchainé 7 victoires sur les neuf derniers matchs grâce à une défense particulièrement hermétique (2e de la ProB, avec 72,2 points encaissés). Une seule exception : la défaite à Paris (78-90) lors de la 17e journée qui fait tâche au tableau.

Ce mardi en match avancé de la 25e journée, Lille a même battu Quimper 76-71 au terme d’un combat acharné, sous l’impulsion de Mike Holton (22 points à 5/8 aux tirs bonifiés) et Jonathan Kazadi (15 points). Quimper a mené la vie dure aux Red Giants, mais a souffert face à l’agressivité des lillois qui ont réussi à conserver leur avantage jusqu’à la fin grâce à trois lancers-francs de Mike Holton dans les dernières secondes.

Notons enfin que les hommes de Jean-Marc Dupraz sont plutôt performants à l’extérieur, ramenant 5 victoires dans le nord (Fos, Souffel, Denain, Vichy et Poitiers). Lille veut absolument engranger rapidement des victoires afin d’assurer sa place pour les play-offs.

Pour cela, les Nordistes peuvent s’appuyer sur un cinq majeur immuable basé autour de l’ailier fort Jean-Victor Traore (12,5 points, 8, rebonds et 3,2 passes pour 18,1 dévaluation) véritable plaque tournante de l’équipe nordiste. Il avait d’ailleurs été le bourreau des lorrains lors du match aller avec ses 20 points et 13 rebonds, bien aidé ce jour là, par les 26 points du meneur Mike Holton donnant dans le dernier quart-temps, la victoire aux nordistes 81-73.

L’arrière Etatsunien est d’ailleurs le spécialiste des shoots à longue distance (1/4 des shoots lillois derrière l’arc à 39,3% de réussite) il devra être particulièrement surveillé de même que l’arrière suisse Jonathan Kazadi très en forme actuellement et l’énergique Luc Loubaki qui insuffle très souvent le rythme défensif des nordistes.

Un tournant dans la saison

Les coéquipiers de Williams Narace (dont le retour à la compétition suite à sa blessure du début de saison, coïncide avec la belle série du club lorrain) savent très bien l’importance du match face à ces ambitieux Lillois.

Les Couguars abordent un tournant dans leur saison en enchaînant la réception de Lille (6e), le déplacement à Saint-Chamond (5e) puis la réception d’Antibes (4e) en une semaine peut-être décisive.

Au niveau individuel, si Yunio Barrueta un temps en délicatesse a retrouvé son tir à longue distance depuis 5 matchs (51,2% à 21/41), William Arnaud Adala Moto doit retrouver toute sa place et apporter son physique et son agressivité dans la peinture. La bataille dans la raquette sera primordiale.

Le SLUC Nancy premier de la classe aux rebonds (40,2 par match dont 14 offensifs) devra rester vigilant pour ne pas laisser de seconde chance aux coéquipiers de Jean-Victor Traore, qui ont fait très mal à Quimper dans ce domaine.

Les Lorrains qui restent sur cinq succès consécutifs à la maison doivent absolument continuer à se montrer intraitable en défense, tout en étant concentré durant 40 minutes, conditions sine qua non, pour écarter nos concurrents directs au Top4.

MC