Skip to content

LE HOLD-UP PARFAIT (75-74) !

Malgré les difficultés nancéiennes actuelles, le staff nancéien pouvait néanmoins apprécier le retour de Bruno Cingala Mata dans le cinq de départ. Denain Voltaire par contre, se présentait sans son poste 4 David Skara insuffisamment remis de son entorse.

Le match démarre sur les chapeaux de roues, les deux adversaires se rendant coup pour coup, avant que Denain sous l’impulsion de Rigo Edzata ne fasse un écart 8-12 puis 9-16. Nancy retombe dans ses mauvais travers, maladresse et pertes de balle. Denain ne donne aucun panier facile et vire en tête 14-23 à l’issue du 1er quart-temps.

Pour ne rien arranger, Omari Gudul est sanctionné de sa troisième faute dès l’entame du deuxième quart-temps et Anthony Labanca reste malheureux dans ses tentatives. Les Nancéiens butent sur une défense super agressive mais Ron Lewis remet un peu le SLUC en ordre de marche 21-28. Les Couguars laminés au rebond (25 à 42)  se font martyriser par la paire Gorgemans-Edzata (17 points à eux deux à la pause). A son tour, Nancy redouble d’effort et Mérédis Houmounou exceptionnel en défense, ramène quelque peu son équipe 29-32, mais les Dragons de Denain morts de faim, creusent un nouvel écart avant la pause 30-43.

A la reprise, Nancy s’évertue à jouer à l’intérieur et provoque ainsi de nombreuses fautes, mais les nordistes ne se laissent pas faire. Les Lorrains héroïques en défense se battent sur tous les ballons provoquant de nombreuses pertes de balle à leurs adversaires. L’écart se réduit alors grâce à 12 points consécutifs de Lucas Ugolin (trois paniers longue distance et un gros dunk en contre-attaque). Nancy revient fort dans le match  51-55 à la 28e puis 57-57 grâce à une activité défensive retrouvée. La tornade Lucas a tout emporté (18 points et 6 interceptions en 19 minutes).

Denain laisse passer l’orage puis retrouve de l’adresse et repasse en tête 62-68 à cinq minutes du terme. On pense même que les deux paniers à trois points de Stephen Brown vont assommer les Nancéiens (67-74). C’est mal connaître les coéquipiers de Bruno Cingala Mata qui vont jeter toutes leurs forces pour revenir.  Défendant bec et ongles, le SLUC Nancy revient au courage et Mérédis Houmounou d’un petit shoot en plein trafic à quatre secondes de la fin, permet au SLUC de l’emporter 75-74.

Les Couguars reviennent de loin et l’emportent au courage avec un état d’esprit remarquable. Un match qui pourrait bien nous rendre le sourire et nous redonner l’espoir de revenir au plus près de nos adversaires directs d’autant que Fos-sur-Mer, Blois et Quimper ont mordu la poussière.

Tous les joueurs sont à féliciter pour leur mental, ils n’ont rien lâché face à une équipe de Denain pourtant extrêmement accrocheuse et qui a mené les débats durant la quasi-totalité du match. Pour sa part, Lucas Ugolin a fait un match fracassant tant en défense qu’en attaque, mettant en avant ses qualités athlétiques exceptionnelles.

Bravo les gars !

Go SLUC

MC

LA VIDEO : "GAME OVER"