Skip to content

Le BBD arrive en force !

Après trois déplacements victorieux, le SLUC Nancy peut enfin poser ses valises en Lorraine pour affronter une équipe particulièrement en forme dès ce vendredi 20h30, avec la réception du Boulazac Basket Dordogne, un ancien pensionnaire de l’élite hyper ambitieux.

Grâce à une nouvelle victoire à Nantes (la cinquième en six déplacements), les joueurs Nancéiens ont prouvé qu’ils avaient de la ressource et qu’ils pouvaient se montrer intraitables même dans l’adversité. Devant pendant toute la partie, comptant jusqu’à 16 points d’avance, les partenaires de Stéphane Gombauld toujours très efficace (18 points et 7 rebonds) ont subi la poussée des Nantais dans le 3e quart-temps, l’écart ne cessant de se réduire. Le temps de laisser quelques secondes les Nantais mener à la marque (77-76) à la toute fin de la partie, Stéphane Gombauld et Ifé Ajayi finissaient le travail pour conserver la victoire 77-81.

La défense lorraine sur les artilleurs Terry Smith (4/8) et Xavier Forcada (3/6) a considérablement réduit leur impact sur le jeu, laissant la deuxième attaque du championnat à moins de 80 points. Enfin, Ifé Ajayi pour son retour à la Trocardière, s’est montré incisif (11 points et 15 rebonds) à la lutte avec les massifs intérieurs Nantais. Hélas, une glissade en fin de match, a provoqué une nouvelle blessure musculaire qui devrait l’éloigner à nouveau des parquets pour les deux prochains mois…

Le SLUC pointe donc à la seconde place et doit maintenant recevoir deux fois de suite face à des équipes très en forme, à commencer ce vendredi par le club périgourdin de Boulazac.

Le BBD avec Nick Moore, attention danger !

La saison avait bien mal commencé pour les hommes de Nikola Antic qui ont enchainé quatre défaites au cours des quatre premières journées de championnat. Rapidement la décision a été prise de remplacer le meneur américain Marquis Wright (passé depuis à l’ASA) par un meneur très expérimenté en la personne de Nick Moore.  Passé par Nanterre et Chalon-Reims ce joueur talentueux, explosif, adroit à longue distance, adore faire le show. Actuel meilleur joueur de la division (22 d’évaluation pour 17,6 points à 65% à 2 points, 8,4 passes) il est l’homme qui a tout changé à Boulazac !

Depuis son arrivée, le club enchaîne et reste sur une série de cinq victoires consécutives. Selon Nikola Antic, les périgourdins ont d’ailleurs livré leur meilleur match lors de la dernière journée face à Lille. Survolant les débats (73-53), dominant les rebonds (53 prises dont 18 offensives) avec sept joueurs à 7 rebonds et plus, le BBD a été porté par un collectif remarquable, avec Nick Moore à la baguette (10 passes décisive sur les 19 de l’équipe).

Ne cherchons pas ailleurs le danger numéro 1 dont Mérédis Houmounou et Lucas Ugolin devront absolument chercher à réduire l’influence. Mais ce joueur n’est pas seul ! A l’arrière, Quentin Serron, l’international belge de 31 ans est un habitué du haut niveau (Ostende, Strasbourg, Gravelines, Bilbao), c’est un joueur combatif (1er intercepteur de ProB) à l’état d’esprit remarquable : un exemple de professionnalisme. Nana Fouland (9 points et 6,9 rebonds) est la troisième lame de l’équipe, l’intérieur américano-ghanéen (25 ans et 2,08 mètres) a d’ailleurs fini meilleur rebondeur en Pologne avec Sopot. Vertical et mobile, il dissuade les attaquants adverses… un combat en perspective pour notre atout offensif numéro un, Stéphane Gombauld !

Enfin Ivan Février (16,6 points et 5,5 rebonds), Bathiste Tchouaffé (12,2 points), Olivier Cortale (8,6 points et 5,1 rebonds) et Nicholas De Jong, sont tous des joueurs référencés, solides et motivés formant un roster de grande qualité.

Cet adversaire s’annonce donc redoutable et arrive lancé comme un bolide. Le BBD est un cador du championnat et un très sérieux candidat à la remontée en Betclic Elite. 

Pour Nancy, il s’agira de confirmer à domicile

 Les partenaires de Mathis Keita devront donc être totalement concentrés en défense pour résister au défi physique et parvenir à faire déjouer la belle mécanique adverse. Il faudra surtout que les Nancéiens parviennent à se libérer sur leur parquet de Gentilly, devant leur fidèle public qui viendra encore très nombreux pour les encourager. 

L’effectif Nancéien ne manque pas de qualité et l’équipe envoie de bons signaux. Sylvain Lautié soulignant pour sa part, que le collectif tourne et que les joueurs répondent présents. En attendant le SLUC devra continuer à courber l’échine dans les prochaines échéances, puisque Vincent, Charles et Mohamed devront compenser l’absence d’Ifé Ajayi dont les muscles risquent de nous manquer dans la raquette. Face au BBD, il faudra donc trouver un petit supplément d’âme pour remporter ce match aux allures de combat des chefs !

 

GO SLUC

MC