Skip to content

La magie de noël présente à Gentilly (88-75)

 

Le temps d’une mi-temps le SLUC a été irrésistible et a offert une prestation de qualité aux 3951 spectateurs, venus en masse pour soutenir leur équipe en ces périodes de fête.

 

Le SLUC a d’abord subi le temps d’un quart-temps le rythme effréné imposé par Denain : Jeu rapide, circulation de balle pour trouver des shooters démarqués et de gros shoots rentrés, tout y était dans le jeu des coéquipiers de Chris NDOW (13 points à 4/5 au cours du premier quart-temps). On pouvait d’ailleurs aisément croire que ce dernier allait réitérer le massacre qu’il avait effectué à Paris lors de la 8ème journée (NDLR : 25 points à 8/12 et 5 rebonds pour 29 d’évaluation). (20-28)

Heureusement, Yunio Barrueta, encore une fois très bon (8 points à 3/6 au cours de la première période, 13 points et un +15 au +/-) a su maintenir le SLUC a une portée raisonnable de Denain par ses flèches à longue distance. Williams Narace, dont la montée en puissance se voit match après match, se battait également comme un beau diable pour sécuriser le rebond et marquer des points à l’intérieur (8 points à ¾ aux tirs et 7 rebonds pour 13 d’évaluation à la mi-temps, 13 points et 10 rebonds pour 19 d’évaluation à l’issue du match).  Un shoot au buzzer avec l’aide de la planche par Maxence DADIET allait cependant climatiser Gentilly juste avant la mi-temps. (36-45)

Au retour des vestiaires, le SLUC allait sauter à la gorge des denaisiens, très impactés par le défi physique que proposait les nancéiens. Anthony RACINE (13 points à 4/7 et 3 interceptions pour 15 d’évaluation en 9 minutes 47 !), intenable et ultra rentable sur son temps de jeu allait enflammer Gentilly par ses interceptions et ses tirs importants. Malheureusement, celui-ci allait sortir sur blessure après un choc avec un denaisien, pour ne jamais remettre les pieds sur le parquet. (62-63)

Le dernier quart-temps allait être en tout point, presque parfait. Les hommes de Christian MONSCHAU allaient tout d’abord limiter Denain à 8 petits points marqués pendant plus de 5 minutes tandis que Ron LEWIS, sortait de sa boite pour sortir une deuxième mi-temps de haute-volée (4 points marqués en première période puis 23 points à 7/16, 5 fautes provoquées et 7 passes décisives pour 24 d’évaluation) et conduire le SLUC à sa 7ème victoire.

Prochain match, ce vendredi 27 décembre à Fos-sur-Mer. Entre deux à 20h !

Bonnes fêtes à toutes et tous

#GoSLUC

 

Les déclarations d’après match :

 

Déclaration Rémi VALIN (coach de Denain) : Nancy a imposé un gros défi physique. Nancy a bien défendu et a gagné ses duels en attaque. La pression sur la balle a été beaucoup trop forte notamment en seconde mi-temps. Nous allons bien regarder ce match et en tirer les leçons. Ils ont bien su nous faire déjouer quand ils sont montés en intensité.

 

Déclaration Christian MONSCHAU : C’est une équipe qui est très fort dans le jeu rapide et on était en retard au début du match sur la vitesse imposée de leur jeu rapide au 1 er quart-temps. On défend mieux dès le second quart-temps.

 

Déclaration Maxence DADIET : Je pense qu’en deuxième mi-temps, ils ont mieux défendu et on a manqué de lucidité, on a notamment péché physiquement.

 

Déclaration Williams NARACE : Cela fait du bien de terminer à domicile sur une bonne note. Il faut qu’on continue à travailler et à monter en puissance. On a su garder la même intensité en défense tout le long du match à partir de la fin du premier quart-temps. Personnellement, il faut que je joue pour retrouver mon niveau physique.