Skip to content

Il va falloir être très costaud …

Le championnat s’emballe en cette fin janvier malgré les aléas liés à la pandémie. De nombreux joueurs sont atteints et plusieurs matchs ont déjà été remis. Le SLUC Nancy est touché également, cependant, le club cher à Aurélien Fortier accueillera bien ce samedi l’ambitieuse et talentueuse équipe des Sharks Antibes.

Revenus victorieux de leur déplacement à Lille (83-71) après une rencontre indécise jusqu’à la 35e minutes, les joueurs Nancéiens ont montré de belles qualités de réaction quand Lille était encore devant (67-64). L’agressivité défensive est montée d’un cran et les partenaires de Stéphane Gombauld une nouvelle fois rayonnant (21 points et 9 rebonds) infligèrent un terrible 14-0 à des Lillois qui ont subitement lâché prise. Quant à Caleb Walker (18 points dont 16 en première mi-temps) et Antony Labanca (14 points à 4/4 à 3 points), ils ont été déterminants aux moments clés du match.

Se profile maintenant la réception d’Antibes, un véritable candidat à la montée (3e masse salariale de la division) dont l’ambition est de retrouver rapidement l’élite du basket Français.

Les Sharks d’Antibes sont dangereux.

Si le club Azuréen pointe actuellement à la 4e place à une encablure des Lorrains avec un bilan de 9 victoires contre 6 défaites, il reste sur 5 victoires lors des 7 dernières rencontres. Une défaite à Chalon 63-76 en fin d’année et une défaite surprise face à Lille à l’Azurarena 75-76 ont quelque peu « terni » le tableau, mais Antibes a très bien réagi cette semaine en l’emportant avec assurance à Saint Quentin (74-68). Benjamin Monclar (18 points à 4/5 à 3 points, 5 rebonds et 4 passes) et Tim Derksen (21 points à 3/4 à 3 points) endossèrent le rôle de détonateurs d’une équipe particulièrement efficace de loin (11/24). Pourtant ce n’est pas forcément le point fort des Sharks  qui possèdent avant tout la meilleure défense de ProB avec 74,6 points encaissés, un secteur ou le SLUC performe aussi depuis la reprise. 

Antibes présente un 5 de haute volée : Reggie Johnson, un combo américain a bourlingué en Europe (Ukraine, Suède, Allemagne) et a même été meilleur marqueur du championnat Hongrois en 2020, est un joueur athlétique et très compétiteur. Benjamin Monclar a quitté Blois pour un dernier challenge, avec son tempérament et son leadership incontesté, il assure 11,4 points et 3 passes. L’américano-italien Tim Derksen, un ailier créatif, qui percute et qui score est doté en plus d’un très bon QI basket : 4e à l’évaluation, c’est un joueur dont il faudra se méfier ! Enfin le secteur intérieur est impressionnant avec Jean-Marc Pansa (2,09 mètres, 9,5 points et 6,3 rebonds) qui a relégué Yussuf Termidayo sur le banc et l’ancien Nantais Ludocic Negrobar (2,06 mètres, 9 points et 4,9 rebonds), un poste 4 qui dans un bon soir peut faire très mal.

Un match au sommet !

Le match promet donc d’être explosif.

Les Nancéiens ont également nettement resserré leur défense depuis la défaite à Rouen et tous les joueurs sont impliqués au service de leurs coéquipiers. La balle circule bien (21,4 passes décisives de moyenne). Il faudra par contre être très vigilant sur les rebonds offensifs et éviter de laisser de trop nombreuses deuxièmes chances comme cela a été le cas à Lille. La lutte à l’intérieur sera capitale et il faudra que Charles Nkaloulou et Vincent Vent compensent l’absence de David Skara.

Un gros match qui fleure bon la ProA et qui s’annonce comme un des sommets de la saison. Un match que le SLUC Nancy entend bien négocier pour rester au contact en tête du classement.

GO SLUC

MC