Skip to content

Il faudra être costaud !

Le SLUC Nancy flirte actuellement sur une belle série de 8 victoires consécutives. Mais le virus covid-19 a frappé l’équipe lorraine et provoqué le report de quatre matchs qu’il a fallu recaser dans un calendrier déjà très chargé en mai. Les Couguars vont donc devoir maintenant se déplacer trois fois de suite, à commencer par Nantes, ce dimanche à 17 heures.

Si les Nancéiens sont remontés tout en haut du classement avec un bilan très positif de 13 victoires en 17 matchs, il ne faut pas oublier que les cinq derniers matchs ont eu lieu à la maison. De ce fait, le classement est en trompe l’œil et il ne faut surtout pas faire des conclusions hâtives. Saint-Quentin, Quimper, Fos sur Mer et Blois sont à nos trousses !

De plus, le club cher à Aurélien Fortier doit faire avec l’adversité : trois intérieurs sur le carreau, des remplaçants à intégrer, le covid qui a durement frappé l’effectif, touchant les joueurs, le staff, désorganisant totalement les entraînements… Un moment difficile mais dont il faut tirer le positif et notamment louer le très bel état d’esprit de tous les joueurs. 

La solidarité déjà constatée face à Evreux a été exceptionnelle face à Saint-Chamond qui a posé des problèmes jusqu’à la fin du match aux coéquipiers de Ron Lewis, encore une fois décisif (21 points 6 rebonds et 7 passes décisives). Avec 7 rotations seulement, il a fallu compenser l’absence d’Enzo à la mène, et suppléer à l’intérieur lorsque Amory Gudul (11 points) et Bruno Cingala-Mata (12 points, 10 rebonds) sont sortis pour cinq fautes. Heureusement le SLUC peut compter sur Andell Cumberbatch (17 points et 6 rebonds) au four et au moulin, en attaque et en défense. La polyvalence des joueurs est d’ailleurs une des grandes satisfactions et se révèle tellement importante dans la période que nous traversons actuellement.

Les Couguars vont maintenant se déplacer à trois reprises. Dès ce dimanche à Nantes, puis à Rouen (le 30/04) et ensuite à Antibes le 4 mai.

Dans le dur, Nantes se doit de réagir 

Battus à Gentilly le 21 mars dernier, dans un match cadenassé (58-66), les Nantais ont enchainé cinq défaites (dont quatre à l’extérieur), les coéquipiers de Gary Chatchuan revenu de blessure, n’y arrivent plus et l’ambiance en a beaucoup souffert.

Mais ce vendredi, Nantes a relevé la tête face à la lanterne rouge, Poitiers. Une victoire 86-69, longue à se dessiner avant un terrible 20-6 dans le dernier quart-temps. Terry Smith qui retrouve des couleurs (20 points et 5 passes) et surtout René Rougeau (28 points et 7 rebonds) ont montré la voie. Xavi Forcada a délivré ses caviars (9 offrandes) et Josh Ajayi s’est montré solide à l’intérieur (17 points et 4 rebonds).

Attention bien évidemment à Terry Smith joueur talentueux qui peut faire basculer les matchs à lui tout seul. A l’aller, Mérédis Houmounou l’avait suivi aux quatre coins du terrain et avait réussi à réduire considérablement son influence… il va falloir recommencer !

Le duel à l’intérieur avec Ludovic Negrobar, René Rougeau, Abdel-Kader Sylla et Josh Ajayi sera déterminant, d’autant que le coach Jean-Baptiste Lecrosnier doit bien avoir ciblé le secteur nancéien sinistré !

Les Nantais se sont rassuré et voudrait bien commencer une série afin de retrouver une place plus en conformité avec leurs grandes ambitions de début de saison.

Le SLUC doit s’adapter

48 heures entre les deux matchs, c’est très peu pour récupérer des efforts fournis face à Saint-Chamond, d’autant que les Nancéiens ont quitté la Cité Ducale à 7h30 ce samedi, pour rejoindre la Loire Atlantique.

L’objectif des Nancéiens est aujourd’hui d’accélérer l’intégration de Bruno Cingala-Mata et d’Omary Gudul qui ont montré de belles choses. Avec Charles Nkaloulou qui sera peut-être de retour et l’aide précieuse au poste 4 d’Andell Cumberbatch, il vont devoir tenir la raquette en attendant que Ferdinand Prénom revienne petit à petit dans la compétition.

Pour exister à Nantes, Il faudra faire preuve de la belle solidarité affichée par tous les joueurs. Courber le dos, laisser passer l’orage pour mieux repartir, trouver le petit supplément d’âme, compenser les absences et continuer le travail accompli jusqu’à maintenant. Bien gérer la fatigue, faire attention aux fautes, ne pas donner de ballons faciles à l’adversaire…

De plus, il va falloir s’arracher en défense et se battre sur tous les ballons face à une équipe particulièrement revancharde, n’en doutons pas. 

Courage les gars, les supporters sont avec vous !

GO SLUC

MC