Skip to content

Gros test à Lille pour le SLUC !

Pour le compte de la 16e journée, le SLUC Nancy met le cap au nord et va rencontrer les Red Giants de Lille.

Les Nancéiens ont remporté brillamment leur dernier match sur les surprenants promus de Saint Vallier. Rapidement pris à la gorge (8-24), les joueurs de Philippe Namyst n’ont rien pu faire face à la démonstration de Lucas Ugolin (15 points et 7 passes), Stéphane Gombauld (19 points et 5 rebonds) et Caleb Walker (19 points, 6 rebonds et 5 passes) qui ont enflammé Gentilly (96-50).

Le SLUC Nancy reste bien calé en haut du classement et s’apprête désormais à affronter une équipe Lilloise toujours difficile à jouer et très en forme actuellement.

Lille en plein renouveau

Les Nordistes restaient sur une bien mauvaise série (6 défaites en 7 matchs), mais depuis, ils viennent d’enchainer 3 victoires consécutives pour équilibrer quelque peu leur bilan.

Leur dernière sortie est significative puisque les Red Giants l’ont emporté à Antibes 76-75. Encore mené de 4 points à moins de 3 minutes de la fin, Lille, grâce à deux missiles de loin (Kelly et Zengotitabengoa) parvenait à rafler la mise ! Une magnifique victoire  face à l’une des grosses cylindrées de ProB, mais qui confirme le retour en forme des Nordistes.

D’ailleurs, le cinq Lillois a fière allure. Raijon Kelly est un meneur qui s’est très bien adapté à la division  (12 points à 59% et près de 6 passes de moyenne), et à l’intérieur, Thomas Hieu-Courtois est un sérieux client, il est actuellement le meilleur réalisateur de son équipe (14,5 points et 6 rebonds). N’oublions pas les Asier Zengotitabengoa, Zimmy Nwogbo et Jean-Victor Traore qui sont de vieilles connaissances ! Le coach Lillois utilise d’ailleurs largement tout son effectif (9 joueurs entre 18 et 30 minutes), preuve de la qualité du collectif.

Les Nordistes restent très vaillants en défense (5e de la division devant Nancy 7e) et promettent de défendre le fer surtout à domicile où il est toujours très compliqué de gagner. Cette saison, Lille a remporté 5 de ses 7 rencontres, seuls Aix-Maurienne et Tours se sont imposés au cœur du coup de moins bien.

Nancy est prévenu !

Antony Labanca soulignait à juste titre qu’il était toujours difficile de jouer au Palais Saint Sauveur. Il est vrai que depuis que le SLUC Nancy évolue en ProB, sur les 4 matchs joués en terres lilloises, les Lorrains se sont inclinés trois fois. Seule la victoire de la saison passée (79-96) grâce au duo Goudou Sinha-De Lattibaudière (40 points à eux deux) peut donner quelques signes d’espoir.

Les hommes de Sylvain Lautié s’attendent donc à un match âpre et acharné où il faudra lutter pendant 40 minutes pour revenir avec les deux points. Heureusement, la large victoire face à Saint-Vallier a permis au coach de faire tourner tout l’effectif et de ménager les cadres. 

De plus, l’effectif Nancéien s’est enrichi d’un nouveau joueur en la personne de Ludovic Beyhurst, un jeune meneur de 23 ans, formé à la SIG et qui évoluait les deux dernières années du côté du CSP Limoges. Un renfort qui tombe à pic pour soulager Mathis Keita d’autant que Mérédis Houmounou est encore diminué et qui permettra également à Antony Labanca de se repositionner sur le poste deux dans un rôle de sniper qu’il affectionne.

 

GO SLUC

MC