Skip to content

ENCLENCHER LA 3e !

Après deux succès en deux matches, le SLUC Nancy s’est incliné successivement à Nantes puis à Lille. Le match de ce soir s’annonce ô combien important pour revenir dans la première partie de tableau. Mais affronter Blois en ce moment, ce n’est pas du gâteau !

Après un large succès à Antibes en ouverture de saison, les Couguars avaient confirmé à la maison en venant à bout d’Evreux (82 – 75). Ce soir là, le trio Lewis – Barrueta – Aboudou avait pesé de tout son poids dans la victoire nancéienne (47 pts et 20 rbds à eux trois).

Le 25 octobre, dans un match au sommet à Nantes, lui aussi invaincu, les hommes de Christian Monschau espéraient poursuivre sur leur lancée. Malheureusement, ils finirent par rendre les armes (81 – 78), sous les coups de boutoir notamment d’une vieille connaissance en la personne d’Abdel Kader Sylla. L’intérieur des Seychelles, formé à Nancy, avait fait le match de sa vie
(18 pts, 4 rbds).

Une semaine plus tard, ce sont les Lillois qui attendaient les Nancéiens de pied ferme ! Les Couguars qui s’étaient imposés entre temps de plus de 20 pts contre ces mêmes Nordistes en Leaders Cup ont cette fois-ci trouvé du répondant. Les ‘Red Giants’, sous l’impulsion entre autres du meneur US Mike Holton (26 pts) et de l’intérieur français Jean-Victor Traoré (20 pts, 13 rbds), ont fini par prendre le dessus sur des Couguars pas aidés il est vrai par l’absence précieuse de Jordan Aboudou.

Blois a la carrure

Malgré la qualif pour les demi-finales de la Leaders Cup (ce sera contre Antibes les 12 et
19 novembre), le SLUC reste donc sur deux revers consécutifs en championnat. Il convient de réagir mais l’adversaire qui se présente ce soir à Gentilly va, n’en doutons pas, donner du fil à retordre à nos Couguars.  

La formation blésoise a de quoi voir venir avec dans ses rangs des joueurs impressionnants, à l’image de Tyren Johnson, Kris Joseph, Benjamin Monsclar, Lamine Sambe ou Thomas Cornely.

Dans toute son histoire, le SLUC ne s’est jamais imposé face à cette belle équipe, qui aurait mérité il y une saison de découvrir la Jeep Elite (refusée par la LNB pour raisons administratives).

Cette saison, Blois s’est imposé largement à Evreux, avant de venir à bout de Fos-sur-Mer après prolongation. L’équipe de Mickaël Hay s’est ensuite inclinée sur le fil à Gries-Oberhoffen, qui en fera souffrir encore d’autres cette année, avant de prendre le meilleur sur Antibes (75 – 72).

Ce soir, c’est une équipe coriace et tenace qui va donc se présenter face au SLUC. Une équipe du SLUC en quête de rachat et qui compte bien sur tous ses pions pour rafler la mise. Et enclencher la 3e !

Allez les gars !

Go SLUC