Skip to content

Denain, pour rebondir ?

La dernière défaite face à Paris fait mal au moral mais aussi au classement puisque le SLUC Nancy redescend à la 4e place. Malgré tous les problèmes qui accablent notre effectif, il va bien falloir rebondir rapidement et si possible dès ce vendredi face à Denain Voltaire.

On savait bien que le troisième match en quatre jours de l’équipe nancéienne serait périlleux. Avec le forfait de Bruno Cingala Mata, la tâche devenait encore plus compliquée. Notre secteur intérieur allait terriblement souffrir devant des Parisiens très bien armés dans le domaine.

Après un bon début (12-4), les partenaires d’Anthony Labanca encore une fois maladroit on subit une gifle comme on en voit rarement : 1-29 entre le premier et le deuxième quart-temps ! La bande à François Peronnet ne s’en est pas remise même si les joueurs ont réussit à limiter la casse en deuxième mi-temps. La défaite finale 69-83 fait très mal aux jambes fatiguées et au moral des joueurs, du staff et des supporters.

Le périple continue dès ce vendredi avec la réception des nordistes de Denain, une équipe difficile et qui n’a pas souvent réussit aux Lorrains.

Denain, toujours dans le coup !

Actuel 7e du classement (14 victoires / 11 défaites) les Nordistes sont toujours un des troubles fête de la division. Coachée par l’excellent Remy Valin, l’équipe peut compter sur des joueurs dangereux comme le redoutable croate David Skala (14 points et 6 rebonds), le meneur US Stephen Brown (13 points, 3 rebonds et 4,4 passes) et l’ailier norvégien Chris-Ebou N’Dow (10 points et 6,5 rebonds). Une équipe qui ne lâche pas souvent et qui compte dans ses rangs, l’ancien sniper nancéien Anthony Racine qui s’éclate dans le nord (9,5 points en 21 minutes de moyenne) et que nous aurons plaisir à revoir !

Le SLUC Nancy s’était fait piétiner à l’aller (69-92) face à un adversaire qui allait enchainer six victoires consécutives et même goûter à la première place à la 11e journée ! Depuis, le bilan s’est équilibré mais Denain est allé l’emporter à Fos (89-83 le 20 avril avec 49 points du duo Skala-Brown) et se comporte plutôt bien à l’extérieur (7 victoires / 5 défaites).

Mardi dernier, Denain-Voltaire a perdu dans sa salle face à Blois (68-77) mais était encore dans le coup à moins de 10 minutes du terme. A noter cependant, l’absence de leur intérieur vedette, David Skala, victime d’une entorse face à Poitiers. Celui-ci devrait cependant retrouver ses coéquipiers pour le match de vendredi.

Les Dragons réputés pour ne rien lâcher, se déplacent donc à Nancy avec pour objectif de faire chuter de nouveau un gros du classement, persuadés que c’est peut-être le meilleur moment d’aller chercher la victoire en Lorraine.

D’ailleurs, les Nordistes sont une sorte de bête noire pour le SLUC, puisqu’ils ont remporté sept des dix oppositions entre les deux clubs.

Nancy meurtri

La période est difficile, mais il reste encore 11 matchs à jouer avant de regarder le classement final. Tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre. Le SLUC Nancy était en tête du championnat la semaine dernière après sa belle victoire face à Quimper, puis se retrouve 4e suite aux deux dernières défaites.

Il va falloir rebondir et très vite. Essayer de retrouver un peu de fraicheur et surtout d’adresse. Ron Lewis et Anthony Labanca, méconnaissables depuis deux matchs voudront retrouver la mire et Lucas Ugolin peut apporter cette fraicheur qui nous manque. Quant au secteur intérieur sinistré par les blessures et le covid, on peut espérer du mieux et surtout le retour de Bruno Cingala Mata.

L’équipe du Président Fortier est encore en course, les prochains matchs donneront leur verdict et montreront si les Nancéiens peuvent encore rêver à l’accession en fin de saison.

Mais tout d’abord : place à Denain Voltaire !

GO SLUC

 

MC