Skip to content

Chalon attend de pied ferme le SLUC !

LE SLUC NANCY RETROUVE L’ELAN CHALON 

Il aura fallu attendre la veille du match pour avoir la confirmation que le SLUC NANCY affronte bien ce samedi au Colisée l’Elan CHALON. En effet, plus de 50% de l’effectif chalonnais étant positifs au Covid-19, le match de reprise prévu à Gries-Souffel mardi dernier a été reporté et le match de ce week-end restait sous la menace d’un nouveau report. Depuis, la plupart des joueurs de l’Elan sont aptes à reprendre et ce choc de haut de tableau entre deux clubs historiques du basket français va bien pouvoir se dérouler.

De son côté, le SLUC a bien démarré l’année en surclassant l’ADA Blois (85-59) qui n’est décidément pas dans le coup depuis la blessure de Tyren Johnson. Les Lorrains s’en sont donné à cœur joie à l’image de notre MVP en puissance, Stéphane Gombauld une nouvelle fois dominateur (27 points à 78% en 27 minutes). Antony Labanca très adroit (18 points à 4/8 à 3 points) et David Skara, épatant pour son premier match à Gentilly (9 points, 6 rebonds et 4 passes en 22 minutes) étaient déterminants. Mérédis Houmounou pour sa part réalisait une de ses meilleures prestations de la saison. Tout l’effectif a pu s’exprimer et Sylvain Lautié a pu gérer son effectif sans tirer sur la corde des cadres.

L’Elan Chalon a bien changé

L’acclimatation à la ProB a été très difficile pour l’ancien pensionnaire de l’Elite, battu notamment à trois reprises en Leader’s Cup par le SLUC Nancy et débutant le championnat sur un bilan mitigé de 4 victoires contre 3 défaites.

Mais depuis le club a effectué des ajustements : Exit Ahmaad Rorie pas assez impactant et bienvenue au combo Desmond « Desi » Washington qui a voyagé en Europe (Bosnie, Serbie, Pologne, Turquie, Israël) avant de poser ses valises en Bourgogne. Au revoir également à Martins Meiers remplacé par l’expérimenté Jonathan Augustin-Fairell (Ex Blois, Cholet et Fos-sur-Mer) qui a apporté du volume physique et de la roublardise dans la raquette.

Depuis, les résultats sont excellents et Chalon reste sur 4 victoires (Tours, Vichy, Saint-Vallier et Antibes) lors des 5 derniers matchs. Par ailleurs, en championnat, le bilan à domicile est quasi parfait  avec 4 victoires en 5 matchs puisque seul Saint-Quentin s’est imposé au Colisée (67-77 le 20 novembre). Antoine Eito a pris le commandement (11,7 points 7,1 passes et 16 d’évaluation), sa combativité légendaire et sa motivation sont un effet moteur déterminant pour ses partenaires.

Les joueurs de coach Machowski et tous les supporters chalonnais attendent donc impatiemment ce match, aux allures de choc de la 14e journée entre deux prétendants à l’accession en Betclic Elite. Ce match sera également pour les Bourguignons, l’occasion de prendre une revanche sur leurs mésaventures en Leader’s Cup et d’impacter un adversaire direct.

Nancy très motivé

Le staff et les joueurs du SLUC savent bien qu’il faut prendre les matchs les uns après les autres. La belle performance face à Blois ou les trois précédentes victoires face à Chalon, ne présagent en rien du déroulement du déplacement en terres chalonnaises. Sylvain Lautié soulignait d’ailleurs que la succession des matchs en janvier et la pression du covid sur les effectifs allait forcément jouer un rôle. D’ailleurs, on apprenait ce vendredi, qu’un joueur de l’effectif nancéien était positif et était mis à l’isolement.

Malgré tout, les Nancéiens se déplacent au Colisée avec la ferme intention de défendre chèrement leur peau et avec l’ambition de ramener la victoire dans la cité de Stanislas !

 

GO SLUC

MC