Skip to content

Le SLUC rate le hold-up !

C’était ambiance des grands soirs dans la salle Michel Goagen de Quimper pour assister au choc de la 20e journée de ProB entre l’UJAP et le SLUC Nancy. 

Le début de match est placé sous le signe de la défense où le SLUC Nancy éprouve du mal à développer son jeu face à l’agressivité des Quimperois. Les deux équipes se rendant coup pour coup, mais sans grande réussite, les Nancéiens gaspillant à longue distance (1/8 dans les dix premières minutes). Les fautes offensives et les pertes de balles se succèdent et l’UJAP termine mieux pour mener 14-11 à l’issue du premier quart-temps.

3 paniers de Ryan Reid, repoussent le SLUC Nancy à 7 points (20-13). Par malheur, l’équipe de François Peronnet perdait Jordan Aboudou sur blessure dans la bataille qui faisait rage. La défense de Quimper faisait merveille et les locaux s’échappaient grâce à un 12-0 passé à des Nancéiens maladroits (26% en première mi-temps). Chima Moneke déchaîné (12 points et 7 rebonds) martyrisait des Lorrains médusés qui retournaient aux vestiaires avec un retard de 16 points (23-39)…

A la reprise, les protégés de Laurent Foirest continuaient de pilonner des Nancéiens amorphes face à l’agressivité bretonne. Bastien Vautier commettait rapidement ses 3e et 4e fautes qui le sortaient du match. De leur côté, Mérédis Houmounou et Yunio Barrueta tentaient bien de réagir, mais les Couguars commettaient trop de fautes, Chima Moneke convertissaient les lancers sans faiblir pour maintenir et même augmenter l’écart. 

A l’issue du 3e quart-temps, le SLUC comptait 20 points de retard et semblait sans solution face à cette surprenante équipe de Quimper.

L’UJAP faisait circuler la balle, contrôlait le tempo du match et maintenait le score jusqu’à la 35e minute (61-43). Les fautes se multipliaient, Williams Narace et William Arnaud Adala Moto commettaient tour à tour leur 5e faute et devaient laisser leurs coéquipiers. A l’image de Ron Lewis, maladroit (0/9 aux shoots), les attaquants nancéiens ne parvenaient pas à s’extraire de la défense bretonne. Cependant, les Lorrains ne voulaient pas abdiquer et sous l’impulsion d’Enzo Goudou Sinha et Bastien Vautier revenaient à 9 points. La fin du match devenait tendue et deux paniers primés du jeune meneur nancéien rapprochaient encore le SLUC Nancy à 3 points, bousculant des bretons devenus soudainement fébriles. 

Hélas, à quelques secondes du terme, une ultime faute de Mérédis Houmounou envoyait David Jackson sur la ligne des lancers-francs et permettait à l’UJAP Quimper de remporter la partie 75-69, raflant au passage le panier average.

MC