Skip to content

Blois en ligne de mire !

Après la courte trêve du nouvel an, le championnat retrouve ses droits, même si la pandémie perturbe une nouvelle fois la bonne organisation des évènements : Une jauge de 2000 spectateurs maximum est de rigueur et déjà quelques matchs sont reportés pour cause de cas de covid dans les effectifs.

Ce premier match de l’année 2022 sera l’occasion de retrouvailles avec le club de l’ADA Blois, que le SLUC Nancy a rencontré le mois dernier pour le compte du match aller des demi-finales de Leader’s Cup (86-79) et que la bande à Sylvain Lautié retrouvera dès le 18 janvier pour le match retour !

Les Nancéiens restent sur une petite défaite frustrante à Rouen (84-85) concédée à deux secondes du terme à l’occasion du dernier match de 2021. Ayant très mal débuté la rencontre et accusé jusqu’à 15 points de retard, les partenaires de Stéphane Gombauld, une nouvelle fois impérial en attaque, sont pourtant revenus, petit à petit pour coller aux basques des normands et réussir à prendre l’avantage à la fin du 4e quart-temps. Hélas, une faute concédée à moins de deux secondes du coup de sifflet final et deux lancers francs ont eu raison des Lorrains qui ont donc subi leur quatrième défaite de la saison, laissant Saint-Chamond reprendre deux victoires d’avance et Chalon sur Saône recoller en tête du classement.

L’objectif du jour sera donc de bien débuter la nouvelle année, face à un adversaire redoutable, qui a longtemps été considéré comme la bête noire des Nancéiens leur posant de sérieux problèmes surtout à Gentilly où les Blésois sont d’ailleurs toujours invaincus !

Blois en reconquête

L’ADA avait superbement débuté la saison remportant ses quatre premières rencontres. Mais les blessures du maître à jouer Tyren Johnson et de Mbaye Ndiaye ont totalement déstabilisé l’équipe dirigée par Mickaël Hay qui devait concéder cinq revers d’affilée. Depuis l’ADA a relevé quelque peu la tête l’emportant à domicile face à Rouen (78-72) puis face à Lille (79-60) pour équilibrer le bilan à 6 victoires contre 6 défaites.

Blois est donc en retard sur son tableau de marche de prétendant à l’accession et les partenaires du baroudeur Jamal Abrams, le pigiste de Tyren Johnson, n’ont plus de temps à perdre pour revenir dans le peloton de tête. Lors de la dernière rencontre,  l’ADA a été accroché en première mi-temps par des Lillois fortement handicapés par plusieurs absences (36-32). Heureusement, Mbaye Ndiaye (16 points et 6 rebonds) revient bien et apporte vitesse, dynamisme et potentiel physique qui ont tant manqué à son équipe. De son côté Thomas Cornelly a retrouvé toutes ses sensations à la mène frôlant le triple-double face aux nordistes (9 points, 9 rebonds et 9 passes !). Quand à Paul Rigot (16 points) et Timothé Vergiat (18 points), ils assuraient la marque.

En attendant le retour de Tyren Johnson prévu en février, Blois doit enchaîner six matchs (dont quatre déplacements) et abordera le mois de janvier le couteau entre les dents, la ProB proposant de véritables combats à chaque rencontre ! L’effectif ne manque pas de qualité drivé par Thomas Cornelly, 5e à l’évaluation générale (18,6), 5e passeur et 1er aux interceptions, un organisateur dynamique qu’il va bien falloir surveiller. Si l’ADA connait quelques difficultés en attaque et aux rebonds, sa défense reste l’une des meilleures de la division, une force sur laquelle Mickaël Hay doit s’appuyer.

Le coach blésois a insisté sur la nécessité d’être bien meilleurs à la reprise, il parlait même de maintien après la défaite face à Antibes ! Un discours à la Guy Roux, mais ne nous méprenons pas, l’effectif de Blois est largement taillé pour être l’un des meilleurs de la division.

D’ailleurs le travail à l’entrainement a été intense pour préparer le déplacement à Nancy. Il faut donc s’attendre à une rencontre rugueuse ou Laurence Ekperigin, Alexis Tanghe et Lucas Hergott ne laisseront pas leur part… aux Cougars !

Nancy doit repartir du bon pied

L’accroc face à Rouen a brisé net la belle série de cinq victoires d’affilée mais n’a pas entaché les ambitions du club. Simplement, les joueurs Nancéiens connaissent la chanson, le championnat est tellement dense que chaque match est un enjeu et les surprises fort nombreuses !

Si Nancy reste sur 3 victoires consécutives dans la salle du Jeu de Paume à Blois, il faut bien garder en tête que l’ADA reste invaincu à Gentilly depuis la saison 2017/18. Quatre victoires en autant de matchs, la dernière remontant au 24 octobre 2020 (76-87). 

Ce match de reprise est donc assurément un match de haut niveau, très indécis et qui va compter pour la suite du championnat : Il ne faut donc pas rater ce rendez-vous. Les Nancéiens savent qu’il va falloir répondre présent face à des adversaires venus en Lorraine pour réaliser un nouveau casse. Nos joueurs devront se montrer intraitables en défense et lutter sur chaque rebond, des domaines où les partenaires de Mérédis Houmounou sont largement perfectibles et où la nouvelle présence de David Skara sera utile.

Les premiers matchs de janvier sont redoutables (Blois deux fois et déplacement à Chalon en une semaine), mais les joueurs de Sylvain Lautié ont des arguments à faire valoir et une place à défendre. La route est encore longue et Gentilly, même limité à 2000 spectateurs vibrera pour encourager ses favoris et les pousser à la victoire.

GO SLUC

MC