Skip to content

Blois c’est très fort !

Le SLUC Nancy réalise une série en cours de 11 victoires, ce qui lui a permis de s’emparer de la première place au classement, synonyme d’accession à la Betclic Elite. Cependant rien n’est encore joué et si le SLUC a son destin entre ses mains il reste deux matchs à gagner à commencer par le déplacement à Blois, un match choc qui s’annonce extrêmement difficile.

Au terme d’un match bien plus compliqué qu’on aurait pu l’imaginer, le SLUC Nancy est parvenu à battre une valeureuse équipe de Rouen 98-93. La défense Nancéienne n’est pas parvenue à endiguer les attaques Rouennaises emmenées par les jeunes Lucas Bouhris (17 points et 7 passes) et Brice Dessert épatant avec ses 24 points et 9 rebonds et qui s’est baladé dans la raquette nancéienne !

Après un premier quart-temps compliqué (21-29), les Lorrains réagissaient par un 13-0 et reprenaient les commandes de la rencontre. Très courageux, Rouen tenait bon et menait même de six points à 2’45 du terme, au grand dam du public nancéien. Le RMB, totalement libéré voulait prouver qu’il valait bien mieux que son classement. Heureusement Stéphane Gombauld puis Caleb Walker décisif sur un 3 points dans le coin permettaient au SLUC de revenir à égalité puis de remporter la rencontre dans une ambiance indescriptible.

Dans le même temps, Saint-Chamond s’inclinait d’un point à Evreux, l’autre équipe en forme du moment. L’équipe de Sylvain Lautié prend donc les commandes du championnat à deux rencontres de la fin… le scénario idéal pour les amoureux du SLUC.

Bien sûr, rien n’est encore fait puisque Nancy doit encore remporter les deux derniers matchs pour être certain de remporter le championnat et d’accéder à la Betclic Elite. A commencer par le déplacement à Blois qui ne sera pas une balade de santé, soyons en certain !

Blois veut rester dans le Top4

La lutte fait rage à tous les étages de cette ProB passionnante : Dans le bas du classement, pour les deux premières places mais aussi pour l’attribution des 3e et 4e places donnant un avantage du terrain pour les playoffs. Evreux, Saint Quentin et Blois sont en effet à la lutte avec le même bilan de 20 victoires contre 12 défaites.

L’équipe dirigée par Mickaël Hay, une nouvelle fois nominé pour le titre de coach de l’année, cherchera donc à assurer cette troisième place par une victoire de prestige devant son public face à Nancy.

L’ADA Blois annoncé comme l’un des favoris en début de saison a connu pas mal de difficultés liées à certaines blessures. Depuis de l’eau à coulé sous les ponts de la Loire et Blois est revenu dans le Top4.

Côté effectif, Zeke Moore, un poste2/3 de 2 mètres, un temps pigiste de Mbaye N’Diaye a été prolongé et Kentan Facey, poste 4/5 jamaïcain de 2,06 mètres, pigiste de Lawrence Ekperigin, est venu aider le secteur intérieur. Un effectif riche d’individualités tels Thomas Cornely, Tyren Johnson, Paul Rigot, Mbaye N’Diaye, Thimothée Vergiat et le rugueux Alexis Tanghe.

La semaine passée, Blois l’emportait à Quimper 83-78 au terme d’un match disputé. Les bretons jouant le maintien ont tenu tête longtemps. Mais Zeke Moore réalisait son meilleur match sous les couleurs de l’ADA avec 22 points dont 21 en première mi-temps, bien secondé par Timothée Vergiat (13 points dont trois paniers longue distance décisifs en fin de match). Ajoutons les performances de Mbaye Ndiaye toujours très athlétique (13 points) et Tyren Johnson (12 points, 4 rebonds et 3 passes) et Blois parvenait à conserver un avantage suffisant pour remporter le match.

Comme le SLUC, Blois s’appuie sur une défense intraitable (74,7 points encaissés) et sur un collectif affirmé drivé par le meneur Thomas Cornely (7,1 passes de moyenne). Performant à domicile 9 victoires contre 5 défaites, Blois a cependant laissé en route quelques matchs notamment face à ses concurrents directs, à Chalon (71-82 le 19 mars), contre Saint-Chamond (76-77 le 16 avril) et encore à Saint-Quentin (56-64 le 29 avril).

Nancy ne doit pas faiblir

Parvenant à rejoindre au classement Saint-Chamond, qui ne va certainement pas abdiquer si près du terme, l’équipe chère au Président Fortier doit encore donner un dernier coup de collier. Le club entier est tendu vers l’objectif de remporter les deux derniers matchs, condition nécessaire pour conserver à coup sûr la première place.

A l’issue de la victoire face à Rouen, Sylvain Lautié soulignait la qualité de son groupe et le cran de ses leaders et Mérédis Houmounou confirmait que le match à Blois serait très difficile. Ne nous méprenons pas, si le SLUC Nancy reste sur 5 victoires face à l’ADA Blois, au vu des enjeux actuels, ce sera assurément un déplacement à haut risque. 

Tous les joueurs sont bien conscients de la difficulté et de la nécessité d’aborder la rencontre à la manière du déplacement décisif face à Saint-Chamond. Une défense de fer dès l’entame en gardant le contrôle du rythme pour ne pas laisser les shooteurs de l’ADA prendre feu. Rester maître dans la raquette, ne pas lâcher de rebonds face aux intérieurs blésois et tenir le choc dans une ambiance qui s’annonce survoltée dans la salle du Jeu de Paume.

Le SLUC Nancy a les armes pour contrer les talentueux joueurs de l’ADA qui seront probablement très remontés au vu des dernières rencontres entre les deux clubs, mais il faudra être costaud !

 

GO SLUC

MC