Skip to content

Une deuxième mi-temps de feu (83-60)

Les 1441 spectateurs du Palais des sports Jean Weille ont assisté, ce soir, à un match en deux temps où le SLUC a finalement réussi à s’imposer alors que celui-ci promettait pourtant d’être serré.  

En deux temps. Tel est le résumé que l’on pourrait faire du match aller contre Lille en Leaders Cup. Le premier quart avait pourtant démarré sur des bases de concours de maladresses à 3 points pour les hommes de Christian Monschau. Seul l’ailier cubain Yunio Barrueta était rentré dans son match avec 7 points inscrit en quelques minutes. (16-18)

Le deuxième quart-temps fut également très équilibré, les deux équipes se rendant coup pour coup et faisant jeu égal jusqu’au retentissement du gong final, le SLUC s’appuyant toujours sur son ailier cubain en réussite lors de la première période avec 14 points inscrits.

Au retour des vestiaires et durant les deux derniers quart-temps, les couguars revenaient avec de bien meilleures intentions. Ron Lewis, muet jusqu’alors, étala toute sa classe offensive (16 points à 63%, 3 rebonds et 4 passes décisives pour 18 d’évaluation) durant le second acte pour venir assommer les Lillois, privés de deux joueurs, Hieu-Courtois, l’ancien nancéien Shepherd ainsi que d’un troisième joueur en cours de match Mouhamed Barro (blessure grave ce soir). La seconde mi-temps fut également celle d’Anthony Racine puisque le joueur inscrivit 11 points pour finir à un total de 17 points ainsi que 2 rebonds.

Au final le SLUC gagna la seconde mi-temps sur le score sans-appel de 48-25 et s’offrit donc un avantage non négligeable sur la qualification pour le prochain tour.

 

Déclaration de Christian MONSCHAU :  On perd une balle dans le 3eme QT, avec une bonne défense, une bonne circulation de la balle dans la deuxième mi-temps. On a fait un bon match mais attention à la première mi-temps où nous avons réalisé quelques erreurs.

Déclaration d’Anthony RACINE: On a eu une meilleure communication au retour des vestiaires, on a fait un match plus que correct défensivement et ce n’est pas anodin car cette équipe est très intense.

Déclaration de Jean-Marc DUPRAZ : Notre entrée dans le 3ème QT est très en dessous de ce que l’on doit faire, notamment défensivement. Lorsque que l’on a des temps faibles on doit compenser par un gros collectif, une grosse densité de jeu. Ce soir, au lieu de se rassembler on s’est dispersé, on aurait dû jouer ensemble et au final on a fait trop d’actions individuelles.

Déclaration de Jean-Victor TRAORE : Je suis fier de l’équipe, on a joué les yeux dans les yeux en première mi-temps. Je reste positif pour la suite, il faudra se serrer les coudes. Il faut penser au match de ce samedi.

 

Prochain match ce vendredi soir avec le déplacement à Nantes.

#GoSLUC