Skip to content

Le SLUC passe la deuxième ! (76-72)

Les 3887 spectateurs du palais des sports Jean Weille ont assisté, hier soir, à la deuxième victoire consécutive du SLUC en championnat face à une très belle équipe quimpéroise. 

 

Le SLUC Nancy et l’UJAP Quimper se sont livrés un premier quart-temps intense au terme duquel la troupe de Christian Monschau s’est imposée sur le score de 16 à 13. Le SLUC avait pourtant bien démarré le match par l’intermédiaire du tandem Goudou Sinha (7 points et 3 passes) – Adala Moto (10 points à 3/7 et 7 rebonds pour 13 d’évaluation) qui marquèrent les 9 premiers points côté nancéien. De bonnes défenses permirent à nos joueurs de se procurer des situations de contre-attaque qu’ils ne réussirent pas à convertir sur la ligne des lancers-francs.

Le second quart-temps repartait sur les mêmes bases que le premier. Une agressivité en défense de la part des deux équipes conduisait rapidement les adversaires du soir dans la pénalité. Bastien Vautier et Dinma Odiakosa (…) étaient bien vite handicapés par leurs fautes personnelles. C’est le moment que choisit le coach nancéien pour lancer un « small-ball » qui allaient infliger un 22-2 (24-26 14’, 45-28 20’) à l’équipe quimpéroise. Ron Lewis (20 points à 50% 5 rebonds et 5 passes décisives pour 19 d’évaluation), auteur de 3 tirs primés et Jordan Aboudou (13 points à 4/7, 5 rebonds et 7 fautes provoquées pour 12 d’évaluation) , dominant dans la raquette, allaient creuser l’écart pour achever un bon quart-temps à tous les niveaux (30-15, 46-28 à la mi-temps).

Au retour des vestiaires, la tendance allait s’inverser pendant quelques minutes. Le temps pour les hommes de Laurent Foirest d’enfiler un 9-0 à la troupe nancéienne et de n’encaisser que 2 petits points en l’espace de 5 minutes. L’efficacité et l’adresse retrouvées des quimpérois, notamment de Chima Moneke, poste 4 nigérian et de Lucas Dussoulier (15 points tous les deux, plus 9 rebonds et 3 passes pour l’intérieur Moneke)  , combinées à leur meilleur fraîcheur physique ont failli avoir raison de la bande à Mérédis Houmounou (4 points, 6 rebonds 4 passes décisives), encore très précieux, hier soir, en défense.

C’est sur un drive magnifique du fer de lance des couguars Lewis, à quelques instants de la fin, que les nancéiens allaient chercher leur 4ème victoire

#GoSLUC

 

Les déclarations d’après-match :

 

Christian MONSCHAU :  Tous les dernier quart-temps nous font peur (18 matchs, en 2 mois). Bravo aux joueurs sur la qualité de la première mi-temps en attaque comme en défense. Après, on est dans la gestion de notre fatigue. Il y avait malgré tout de bonnes choses comme l’alternance de tirs extérieurs et intérieurs. En 2ème mi-temps, nous n’avons plus d’énergie. C’était malgré tout un bon match pour nous et bravo aux deux équipes.

Ron LEWIS : Je ne nous cherche pas d’excuses mais après  avoir joué beaucoup de matchs, les organismes sont fatigués. Le plus important c’est que nous repartons avec la victoire et que nous allons maintenant pouvoir désormais travailler sur nos défauts, sur ce que nous devons corriger. Nous avons 1 semaine pour nous reposer et nous préparer pour le prochain match à la maison. A partir de maintenant, nous allons vraiment pouvoir nous améliorer.

Laurent FOIREST :  J’ai la chance d’avoir une équipe qui ne lâche rien. Le deuxième quart-temps nous pénalise énormément et en seconde mi-temps, on revient avec un manque de lucidité que je regrette quand nous nous rapprochons de Nancy. On n’a pas réussi à gérer nos temps-faibles et c’est ce qui fait que nous ratons le hold-up ici. Je suis un peu déçu de la 1ère mi-temps, encaisser 48 points n’est pas dans nos standards et nous allons retravailler cette première mi-temps.