Skip to content

Aix Maurienne nous attend de pied ferme !

Le SLUC Nancy a bien réagi face à Chalon en maîtrisant de bout en bout son quart de finale de Leader’s Cup. Avec la qualification en poche et la sensation d’avoir remis quelque peu les pendules à l’heure, les Nancéiens s’apprêtent à effectuer deux déplacements consécutifs dans le cadre du championnat ProB.

S’il fallait chasser les doutes provoqués par la défaite du week-end dernier face à Tours, on peut dire que les partenaires de Caleb Walker encore une fois impressionnant (25 points à 77%, 9 rebonds et 4 passes) ont répondus présents. A l’image d’Ife Ajayi (18 points et 8 rebonds) qui revient bien après avoir été handicapé par une blessure et de Stéphane Gombauld (16 points, 6 rebonds et 4 passes), les Lorrains n’ont pas laissé l’ombre d’une chance aux coéquipiers d’Antoine Eito (15 points, 6 rebonds) bien trop seul à lutter au sein d’une équipe en plein marasme.

Voilà le SLUC qualifié pour les demi-finales (face à Blois en décembre), mais le championnat reprend déjà ses droits et les regards sont tournés vers Aix-Maurienne et le déplacement en Savoie.

Aix-Maurienne relooké

L’effectif de l’AMSB a considérablement été renouvelé et le coach Manu Schmitt a renforcé toutes les lignes avec l’arrivée de trois joueurs expérimentés. Le club espère ainsi regarder un peu plus vers le haut du classement.

 La mène a été confiée à Eric Washington, un américain de 28 ans qui évoluait ces trois dernières années en Hongrie. Il est même devenu l’un des tous meilleurs joueurs de ce championnat (19,7 points 4,5 rebonds et 5,1 passes). C’est un très fort attaquant, une pile électrique, un véritable danger et un gros client pour la défense nancéienne.

L’équipe savoyarde aura cette année un accent espagnol avec l’arrivée de deux joueurs Dominicains. L’arrière international Dagoberto Pena (33 ans) est expérimenté, c’est un excellent shooteur. Ce bel athlète arrive tout droit de La Corogne en Espagne. Son compatriote Juan José Garcia est un ailier fort de 32 ans et 2,01 mètres. S’il a toujours évolué en Espagne, il cartonne depuis son arrivée à Aix : 17,5 points, 11,5 rebonds et 27 d’éval au cours des deux premiers matchs de championnat. Il cumule les double-double et s’avère une valeur sûre pour le club savoyard.

Manu Schmitt se veut raisonnablement ambitieux et la récente élimination des quarts de finale de Leader’s Cup concédée à la dernière seconde du match face à Quimper (70-72) a été ressentie comme une véritable claque tant le club avait mis d’espoirs dans cette compétition.  Menant de 14 points au cours de la première mi-temps (30-14), les coéquipiers d’Eric Washigton (23 points à 9/20) de Dagoberto Pena (12 points et 6 rebonds) et de Juan José Garcia (11 points et 12 rebonds) n’ont jamais vraiment maîtrisé le match et se sont laissés remonter et même coiffer sur le fil : frustrant !
Faire plus que douter 2 fois consécutivement Quimper, un cador du championnat, prouve que l’AMSB a une très grande qualité cette saison ! 

Nancy doit enchaîner

De son côté, le SLUC Nancy se doit de rattraper les points laissés à Tours et doit confirmer les bonnes performances entrevues par ailleurs. Un jeu collectif retrouvé sous l’impulsion de Mathis Keita (9 passes contre Chalon), une défense plus solidaire avec Mérédis Houmounou et Lucas Ugolin en tête, seront les gages qui permettront aux Nancéiens de bien voyager.

La saison ne fait que commencer, mais il s’agit d’engranger des points et de la confiance. La fin de match à Evreux et l’accroc Tourangeaux nous rappellent que ce championnat sera difficile et que chaque match compte.



GO SLUC

MC