VAILLANTS… EN VAIN (72 – 80) !

16.04.2016   //   Actualités du club, Brèves

D3S_5514

En leader, Andy Panko (21 points, 5 rebonds, 4 passes décisives) a montré le chemin à suivre à ses coéquipiers pour rivaliser avec la SIG Strasbourg.
Photo : C2Images

Diminués par de très nombreuses absences (F.Pietrus, M.Pietrus et J.Bell), et des blessures survenues durant la semaine (B.Sy blessure au pied, Z.Moss), le SLUC Nancy Basket s’est incliné devant la SIG Strasbourg sur le score de 72 à 80.
Une défaite que l’on pourrait, certes, définir comme logique, mais qui reflète imparfaitement le cœur et la vaillance que le SLUC a mis  avec  “six pros de métiers” durant 40 minutes.
Dans un Palais des Sports qui s’est enflammé (5200 fans), le SLUC a fait douter l’armada strasbourgeoise (65-69 à la 35ème minute), qui, rappelons le, participera à la finale de l’Eurocup la semaine prochaine.
Les lorrains ont été vaincus dans les derniers instants de la rencontre, en étant allés jusqu’au bout de leurs (nombreuses) intentions, à l’image  d’ Andy Panko ( notre photo)
Petite “stat”  au passage  : les nancéiens totalisent 200 minutes de jeu cumulées pour seulement 6 joueurs alors que la SIG totalise elle 200 minutes pour 10 joueurs…. Le grand écart !

Reste que malgré la défaite, le SLUC est ce soir mathématiquement sauvé en Pro A. Il bénéficie de la nouvelle défaite du SPO Rouen au Mans (81-82), Rouen ayant eu le shoot de la gagne.

SLUC Nancy / SIG Strasbourg : Les déclas !

Andy Panko : ” Nous n’avons pas abandonné, c’était un match très difficile. Nous n’étions pourtant que 6 joueurs professionnels avec des absences de joueurs importants pour nous, comme Florent, Michael ou James. Nous avons fait tout ce que nous avons pu. Strasbourg fait parti des deux meilleures équipes de l’Eurocup… c’est pour dire. Il faut continuer à travailler, il reste 5 matches. Il faut finir la saison durement. Si il existe une bonne manière de perdre, ce soir en est une.”

Alain Weisz : ” Nous les avons bousculés, nous les avons fait douter en revenant en deuxième mi-temps à 3 points. Nous étions menés à la pause aux rebonds et on fait les efforts pour gagner cette bataille à la fin du match. Ceci confirme une grande combativité de notre part. Nous avons souffert sur des cuts (jeu en jouant à l’opposé du ballon).
Pour moi, compte tenu des conditions actuelles, c’est un match respectable.
Nous avons tout donné. Notre adresse à 3 points nous a permis de rester dans le match. Dominés à l’intérieur, nous n’avions pas le choix de rester au contact grâce à nos tirs à 3 points. Strasbourg avait beaucoup d’envie.
Mes joueurs ont tout donné. A plusieurs reprises nous avons été très bons sur certaines phases. Les joueurs, qui étaient sur le terrain ont donné toutes satisfactions.

Vincent Collet (SIG) : ” Globalement, je suis satisfait. On a retrouvé du jeu, de l’envie, bien sur avec des imperfections qui auraient pu nous mettre à l’abri bien avant. Nous avons dû le faire car Nancy a fait un vrai match, même diminués et avec une adresse supérieure à la moyenne. On sentait d’ailleurs en première mi-temps qu’ils ont géré leur effectif en évitant les fautes.
Nous n’avons pas eu trop de réussite à l’extérieur c’est pourquoi nous avons insisté sur notre jeu intérieur qui a été rarement autant à la fête cette année. C’est un premier pas, c’est un redémarrage après un arrêt. Nous avons retrouvé certaines choses que j’aime voir.
Andy Panko a permis à Nancy de revenir dans la partie en fin de rencontre, ce avec des actions de classe, d’ailleurs petite parenthèse… quelle classe ce joueur !”

Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / SIG Basket.

Go SLUC !

Partager cet article