V.COLLET (EDF) : ” TONY PARKER DANS LE CINQ MAJEUR ! “

27.04.2015   //   Actualités du club, Brèves

Coupe du Monde 2014Match pour la 3e placeFrance-Lituanie

Crédit Photo : Bellenger / ISS / FFBB

Vincent Collet et Florent Pietrus – ici avec la médaille de bronze remportée à la dernière Coupe du Monde – se retrouveront le 07 août à Nancy, en Equipe de France, pour croiser le fer avec la Serbie 

   Le 07 Août prochain, le Palais des Sports Jean Weille, accueillera après 7 longues années d’absence, l’équipe de France de Parker, Batum, Pietrus, Diaw… pour un match amical de prestige contre la Serbie.
Ce sera le remake de la demi-finale du dernier championnat du Monde, remportée par la Serbie. L’équipe de France aura donc à cœur de s’imposer devant un des publics les plus chauds de France… Nancy.
Vincent Collet qui était récemment de passage à Nancy a accepté une interview. Il évoque France -Serbie du 7 aout prochain à Jean Weille, le niveau actuel de Florent Pietrus, la présence de Tony Parker., l’engouement que suscite ce championnat d’Europe, et avoue à demi-mot que les joueurs NBA (excepté J. Noah), seront selon toute vraisemblance, présents pour cette rencontre amicale.

Il y a une attente énorme du public pour cet Euro 2015. La ressentez-vous ?
V.C : Oui enfin pas directement pour l’instant. On sent malgré tout que ça va être le cas au fur et à mesure qu’on va se rapprocher de la compétition. C’est toujours un événement lorsqu’une compétition internationale se déroule dans son pays. De plus, cela fait maintenant longtemps que la France n’avait pas accueilli un championnat d’Europe (1999). Avec cette génération-là, c’est la première fois et c’est une très bonne chose.

Au programme de votre préparation une rencontre à Nancy contre la Serbie le 07 Août. N’est-ce pas un peu prématuré dans la préparation ?
V.C :
Ce n’est pas très grave. C’est pareil pour eux. Les équipes commencent tous à peu près en même temps leur préparation.
Jouer la Serbie tôt, c’est aussi une façon de se mettre dans le rouge. Une bonne préparation ne doit pas être linéaire. Il doit y avoir des moments un peu plus difficiles qui peuvent nous permettre justement de mobiliser les énergies et c’est pour ça qu’on a des adversaires forts, et la Serbie en fait partie. D’ailleurs, le niveau de préparation de la Serbie sera sûrement supérieur au nôtre puisque nous avec nos joueurs NBA nous avons des contraintes que eux n’ont pas forcément.

Qu’attendez-vous d’ailleurs du public nancéien pour ce match, eux qui n’a plus eu une rencontre de L’Equipe de France depuis 7 ans ?
V.C :
L’équipe de France ne va pas dans beaucoup d’endroit. Elle allait à Pau, parce que c’était le premier stage et qu’on démarrait là-bas. Depuis que je suis à la tête de la sélection (7 ans) nous n’avons pas fait beaucoup de villes. Nous ne sommes pas allés beaucoup à Lyon non plus, seulement une fois à Villeurbanne. Nous ne sommes jamais allez au Mans par exemple pourtant j’ai passé beaucoup d’années dans la Sarthe en tant qu’entraineur du MSB.
Ce qu’on attend, c’est que le public nancéien est réputé pour être chaud. L’intérêt dans une phase de préparation c’est aussi de sentir la ferveur. On attend de la ferveur pour cet euro en France. Le fait de passer à Nancy contribuera au soutien qu’il doit y avoir derrière notre équipe.

” Le Public nancéien est réputé pour être chaud “

Florent Pietrus réalise une saison extraordinaire avec le SLUC, cela peut-il lui permettre de redistribuer les cartes ?
V.C :
Si Flo met un ou deux paniers de plus on s’en plaindra jamais. On s’en est d’ailleurs jamais plaint. Simplement, Flo est déjà important pour l’équipe de France. Le contexte du club est différent. Il ne va pas prendre la place de Boris Diaw comme poste 4 offensif. On peut le rêver mais c’est utopique. Chacun a son rôle, mais par contre le fait qu’il soit en forme c’est une bonne nouvelle pour nous. Cela veut dire qu’il n’y a aucune raison qu’il ne soit pas aussi bon que les années précédentes dans son rôle, et c’est ça qui est important.  Son rôle est décisif depuis qu’on gagne comme il l’était déjà avant. Il faut qu’il le reste car on a besoin d’un Flo à son meilleur niveau, comme les autres joueurs majeurs. Dans son registre il est majeur.

Êtes-vous d’ailleurs surpris par le niveau actuel de Florent ?
V.C :
Non. C’est le fait qu’Alain lui demande plus de choses que ce qu’il lui a été demandé de faire de nombreuses années en Espagne. L’équipe de France elle ne cantonne pas les joueurs… La compétition ne dure que 15 jours. Les joueurs  produisent généralement ce qu’ils font avec leurs clubs dans l’année à quelques choses près. C’est pour ça que Florent sera peut-être un peu plus offensif que ce qu’il a été auparavant. Après ce sont des réflexes. On ne lui a jamais interdit de shooter, c’est l’inverse d’ailleurs qui s’est passé. Il retrouve des sensations offensives et c’est une excellente chose. Après ça reste du Florent Pietrus. Il joue dur, il défend fort, c’est un joueur qui joue avec beaucoup d’intensité.

” La saison est encore longue, il faut être prudent.”

N’êtes-vous pas inquiet de l’état physique des joueurs NBA en Août et Septembre prochain ?
V.C :
J’attends toujours la fin de la saison pour voir. Il peut se passer tellement de choses malheureusement. Tant qu’il n’y a rien de définitif, il ne faut pas s’affoler s’il y a des petites blessures. La saison n’est pas fini et est encore longue. Il faut être très prudent.

Les fans nancéiens auront-ils la chance de voir les Parker, Diaw , Batum ?
V.C :
A priori oui. Il  pourrait y avoir un petit souci avec le premier match en Finlande pour les joueurs NBA. Nous avons les contraintes NBA avec la durée de la préparation… Mais le match à Nancy ne rentre pas dans ce cadre-là. Donc à priori oui ils seront présents et je pense mettre Tony Parker dans le cinq majeur.

Propos recueillis par Quentin Lozzia

 

Billetterie de la rencontre France / Serbie du 07 août

Partager cet article