TOUT RESTE ENCORE POSSIBLE … (77-85)

25.04.2017   //   Actualités du club, Brèves, Compte rendu des matchs

_DSC7268

Le SLUC et l’ASVEL ont livré un véritable mano à mano pendant 40 minutes. Une vraie course de fond qui a fini par sourire à Kahudi ici face à Alex Urtasun.
Photo : C2Images

Il ne faut pas se tromper . Certes le SLUC a connu la défaite ce mardi soir à Jean Weille contre le champion de France en titre l’Asvel  (77-85)  mais  la “casse”  est moindre. Ses adversaires directs pour le maintien en pro A : Chalons-Reims (16ème  ; 9 victoires) et Orléans (18ème 8 victoires) ont été  respectivement battus par Cholet et par Paris pour le second nommé. En attendant le duel crucial à Antibes (9 victoires et un match en moins)  le 2 mai  prochain, c’est désormais  un “match à trois, voire à quatre”  qui se joue pour le maintien. Autrement dit 4 clubs concernés pour deux tickets en Pro A et deux rétrogradations en Pro B pour l’an prochain. Tout reste possible pour le SLUC sur les 5 derniers matches mais il faudra  gagner à Antibes…

Gregor Beugnot l’a dit lui même  en conférence de presse. ” Sur le match, au niveau de l’investissement et de  la volonté, je n’ai rien à reprocher à mes joueurs. Dans le coaching, nous n’avons pas assez de rotations ( Benjamin Séné souffre d’une pubalgie  et Jonathan  Jeanne du pied). Face à l’ Asvel, dont l’objectif était de nous user sur la durée, nous n’avons pas baissé la tête. Si nous rééditons ce genre de match nous  pouvons  accrocher encore des matches.Il faut de la croyance ..”

Dans un match “tenu” ( 11/29 pour les deux équipes à trois points !),  ou le Sluc n’a jamais lâché  ( mi temps 36/37),  l’un des tournants aura peut être été  un “lay up” manqué  de peu  par Marc Trasolini à 72/76, la balle ressortant du cercle,  immédiatement sanctionné , l’action suivante, par un  trois points  réussi de Casper Ware, devant le banc du Sluc.

OBJECTIF PLAY OFF POUR L ASVEL

” Je craignais la trêve du week end dernier. Avec une perte toujours possible de rythme et d’intensité. Nous avions l’obligation  de gagner  pour aller en Play Off. On a mieux gérer la seconde mi temps ou nous nous avons pris des rebonds et  ramassé les ballons qui trainaient. Il  faut être prêt  à aller à la bataille dans ces circonstances. Casper Ware s’est bien rattrapé sur le second  acte. En seconde lame  offensive, derrière l’arc,  c’est bien…”

Car évidemment l’ Asvel a une profondeur de banc que le SLUC ne possède pas. Cet avantage ajouté à la  “contestation défensive” qui  caractérise ses joueurs  ont fini par être des obstacles rédhibitoires pour les Nancéiens. C’est dommage mais il n ‘y pas de honte  à tomber contre  plus “armé” que  soi.

Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / ASVEL Lyon VIlleurbanne.

LE CLUB

 

Partager cet article