STRASBOURG EN LEADER ( 65-78) !

14.04.2015   //   Actualités du club, Brèves, Compte rendu des matchs

D3S_7489

Pour son retour, Keydren Clark (13points) n’a pu stopper la SIG de Antoine Diot( 10points, 9pds) et Ali Traoré (n°24)- Photo C2IMAGES

Strasbourg s’est imposé logiquement  à Nancy mardi soir  (65-78).  Au cours d’un match physique et âpre, l’équipe de Vincent Collet a  rempli son contrat.  Nul doute : son statut de leader de championnat (24 v/4d.) lui va comme un gant. Et les 6000 spectateurs présents pour ce derby de l’ Est, ont vite compris que les Alsaciens sont, décidément, armés pour être le futur Champion de France..

Ce n’est pas que le  Sluc ait pas démérité mais à force de courir après le score…il est sorti peu à peu du match. Le gain des quatre quart temps est, ainsi, allé à la SIG sans coup férir ( mi temps : 31-36). ” Nous savons que lorsque nous jouons contre Nancy, il faut jouer comme à la vie, à la mort analysa sereinement Vincent Collet en conférence de presse. Nous avons ressenti un phénomène d’usure au Sluc en seconde mi temps. Nous avons peu perdu de ballons (11). Face à  une défense agressive, c’est important…”

Et le coach alsacien d’enchainer : ” On leur a laissé peu d’occasions de jouer les contre attaque et leur malchance aux lancers francs  (11/23)  fait mal …”

Dans ce contexte, il n’est même pas la peine d’ insister sur la profondeur du banc strasbourgeois.  Ce paramètre a, aussi, pesé dans les débats et a permis à l’équipe de Vincent Collet de ” boucler”  les joueurs majeurs du Sluc, notamment dans le secteur intérieur offensif ( (51-57 à la 30ème minute).

LE SLUC LIMITE A 65 POINTS

Et c’est bien ce qui chagrinait Alain Weisz, de son côté. ” Je ne suis pas abattu, ni déçu commenta t il. Nous pouvons bien finir la saison, j’y crois.. Ce soir, nous n’avons pas eu de jeu rapide mais nous nous sommes fait respecter  sur les rebonds offensifs ( 16 dont 10 de Pietrus). Ce qui nous manque, ce sont les points  du poste 5.. Et les paniers faciles, on les a pas non plus…Il ne faut pas gâcher les choses faciles. Les lancers francs en font partie…”

Avec le retour de Kee Kee Clark, le Sluc avait décidé d’aligner  Serguei Gladyr, laissant  Alhaji Mohammed en tribune. Malgré la défaite, ces choix ont été les bons. ” Ce qui fait la différence avec les équipes du haut de tableau c’est la dureté. Contre Nanterre, Dijon, Limoges cela se joue sur  ça… Mais Strasbourg (52% de réussite contre 38 %) est encore un cas à part… ” On a presque senti, en press room, à ce moment-là comme une forme de respect de la part du coach marseillais à son adversaire du soir…

Statistiques de la rencontre SLUC Nancy Basket / Strasbourg IG

 

LE CLUB

Partager cet article