LE SLUC REDECOLLE (82-75) !

14.03.2013   //   Actualités du club

01POL20130316NAN02ç

Légende Photo : Hervé Touré (n°18) ici au dunk, a signé son match le plus abouti avec Nancy. Ses 13 pts ajoutés, surtout, aux 7 fautes provoquées, 4 contres et 8 rebonds (dont 4 offensifs !) ont une part essentielle dans le huitième succés du SLUC !
Photos : C2Images

Dans sa présentation du match Sluc- Orléans, le magazine du dub ” Cougars news”,  avait titré ” quand on a que l’amour”…  soulignant l’attachement  porté par les fans au Sluc, malgré la période de disette  (7 défaites consécutives  en Pro A depuis le 12 janvier).

Depuis ce samedi soir, 22 heures, ceux-ci additionnent la victoire à l’amour ! Au terme d’un match de nouveau incertain ( 34-40 à la mi temps pour Orléans), le Sluc a  consigné sa 8ème victoire en Pro A.  Une nouvelle fois rien n’a été simple, mais l’opération est juteuse.

En effet, aux vues des résultats de la journée, la victoire de Boulazac sur Villeurbanne (68-59 !  ) aurait  placé, en cas de défaite du Sluc, ce dernier à la dernière place,  dans une situation inédite ou Boulazac, Poitiers l’ auraient, alors, devancé  au point-average. Les amateurs  des film de grande angoisse repasseront leur tour…

Légende photo : Brandon Brown (20 pts, 7 rbds) a confirmé face à Orléans son potentiel offensif, déjà vu il y a 8 jours à Limoges (23 points)

Ceci dit,  leur soirée (pour ceux qui aiment ce genre) n’aura pas été totalement insignifiante. En effet, Orléans, malgré quelques absents (les français Mael Lebrun Marco Pellin et Fernando Raposo),  a joué jusqu’au bout sa chance (58-59 à la 30 ème minute). “Nous avons fait un bon match confirma le coach d’orléans Philippe Hervé. Mais il est difficile de jouer avec 7 joueurs pros. En seconde mi temps, il nous a manqué un peu de fraîcheur et Nancy a valorisé des points sur des erreurs de notre part”.

C’est à  l’entame du dernier quart temps  que les choses se dessinèrent (68-60 à la 34ème minute pour le Sluc).  A ce moment précis , le Sluc eut même 4 possessions en attaque pour atteindre  la barre des 10 points, avant  de prendre deux missiles à trois points  (68-66 à la 36 ème minute). Les 4600 spectateurs  durent patienter, en définitive,  quelques minutes supplémentaires… Sans gravité…

Au final, le succès alla vers l’équipe la plus combative. En réussite plus conforme aux lancers francs ( 17 sur 22) , leader dans les fautes provoquées (23  soit 9 de plus qu’Orléans) et les balles perdues ( 11 contre 16), le Sluc a forcé le chemin. “Nancy aura su aller chercher une énergie supplémentaire confirma Philippe Hervé, poussé par un gros public”. Et  quand en plus certains joueurs du Sluc augmentent leur volume de jeu,  les choses  peuvent, parfois, se simplifier. A l’image du  cinq du dernier quart temps : Diabaté-Touré-Brown-Shuler-Sommerville (74 points à eux cinq) ou les choses furent plutôt bien prises en main à ce moment. Et personne ne trouva rien à redire, sauf peut être Orléans……

Statistiques du match SLUC – Orléans

Le CLUB.

Partager cet article