SEUL CINQUIEME (67-61) !

31.01.2015   //   Actualités du club, Brèves, Compte rendu des matchs

VID_8142

Non, Randal Falker n’a pas chanté ” la java bleue, la java la plus belle, celle qui ensorcelle”. Pourtant sa perf’ a donné le tournis aux Nordistes (12pts, 11 rbds, 4pds, 22 d’évaluation).
Photo : C2Images

Le SLUC Nancy Basket  a réalisé, samedi soir une excellente opération ! En battant le BCM Gravelines  67 à 61, les partenaires de l’excellent Sergii Gladyr (22 points  dont 6 sur 12 à trois points) consolident leur 5ème place au classement de la Pro A.

Cette 11ème victoire, conjuguée à la défaite du Mans dans sa salle contre Chalon-Reims, permet aux nancéiens d’occuper seul le fauteuil de 5ème, à deux victoires de Dijon, défait dans sa salle  par Strasbourg.

Pour autant, le SLUC Nancy Basket n’ a pas eu la vie facile. Gravelines, (1 victoire en 10 matches) est évidemment  pour quelque chose dans les difficultés rencontrées (53-57 à la 36ème minute). “Je regrette qu’une nouvelle fois le money time  ne tourne pas en faveur de mon équipe. cela se joue sur des détails….un lancer franc que l’on ne marque pas à 53-57 pour nous…Ensuite on prend un 0-10 dans la foulée. Serguei Gladyr a mis des gros shoots..” confia Christian Monschau  en press room.

45 rebonds à 26 !

Son alter ego Alain Weisz, à son tour en conférence d’après match, afficha une satisfaction mesurée.  ” je ne veux pas  faire le fiérot…J’avais demandé aux joueurs de l’énergie. Un chiffre traduit cela : les 45 rebonds pris contre 26. Nous avons pu avoir ainsi des secondes chances aux tirs.”.

Un peu plus loin, le coach marseillais releva les performances défensives de Flo Pietrus et de Randall Falker et le match réussi en attaque de Serguei Gladyr. ” Mais c’est une victoire d’équipe.le match a été difficile . Vous avez pu le voir au niveau de l’utilisation de mon banc. Il fallait garder le même cinq pour gagner. A ce niveau là, la moindre erreur ne pardonne pas (mi temps : 31/24)….”

Pour un peu tout le monde aurait oublié (4700 fans présents ce soir), que le Sluc est rentré de Krasnodar (Russie) jeudi soir. Au cours cours du 3ème quart temps, visiblement, l’essence dans le moteur commençait à manquer dangereusement (46-47).. Ce fut sans conséquence…

Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / BCM Gravelines

LE CLUB

 

 

 

Partager cet article