SANS TROP DE DEGATS (71-80)

5.03.2017   //   Actualités du club, Brèves

_DSC0141

Malgré son entorse à la cheville contracté lundi dernier, Brion Rush a tenu à participer à la rencontre  (22 points, 2 rebonds, 2 passes).
Photo : C2images

Au moins, le SLUC  aura quelque peu effacé les mauvaises images de son match raté contre Paris-Levallois de lundi dernier. Certes, les coéquipiers de Brion Rush (22 points) n’ont pas remporté le Derby du Grand Est face à Strasbourg (71-80),  mais leur prestation  aura été correcte  devant plus de  5 300 fans, notamment durant le dernier quart temps ou l’écart  de retard passa de  – 22 à – 8…

Pour le reste de l’analyse,… les mêmes maux  auront produit les mêmes effets.  Le Sluc a d’abord eu ,  du mal  à démarrer la rencontre  et à se défaire de l’intensité Strasbourg, témoin ses temps de passage  lors des trois premiers quart temps  : 13-23 à la 10ème minute, puis  35 -52 à la mi- temps et 50 à 70 à la 30ème minute.  Ce qui expliqua très bien  coach Beugnot  en press-room : ” J’ai une équipe qui est en réaction  et pas assez en anticipation. Nous avons eu une bonne attitude  dans le 4ème mais nous n’avons pas assez de constance auparavant. Mais bon…ce n’est pas contre Strasbourg, non plus.. que nous jouons notre championnat… ”

COLLET PAS TOTALEMENT  SATISFAIT

Ensuite et  par ailleurs, le Sluc aura encore souffert d’un déficit chronique aux rebonds ( 30 à 41 rebonds pour la SIG dont 20 prises offensives). ” C’est criard et pourtant, on bosse cela à l’entrainement”  confirma sans fard Greg Beugnot.

Au final, l’effectif qualitatif strasbourgeois  et son jeu plus léché  (23 passes décisives  contre 13 pour le sluc) auront, aussi, fait  la différence. Sans pour autant contenter  … Vincent Collet ! ” Je retiens surtout la victoire. Nancy voulait réagir.  Je suis content  de notre prestation défensive  lors des 3ers quart temps malgré un pitoyable 9/20 aux lancers francs. Malgré tout, quand on se fait  rejoindre à la fin, nous ne faisons pas preuve d’une grande sérénité. Nous ne sommes pas guéris. En fait,  nous progressons légèrement.  Pour la suite, nous verrons bien …’”

L’horizon n’est pas le même pour Greg Beugnot.  Les trois prochains matches du SLUC seront  cruciaux : Cholet dans les Mauges, Dijon à la maison et Orléans en déplacement ! Point positif : les fans  seront, ainsi, fixés rapidement  quant à la Pro A ou la Pro B, soit le 25 mars au plus tard.

 Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / SIG Strasbourg

LE CLUB

 

 

 

Partager cet article