ROME TROP FORT (64-76) !

26.11.2014   //   Actualités du club, Brèves, Compte rendu des matchs

NANCY : EuroCup Basketball, Nancy vs Roma

Le meneur croate Rok Stipcevic (12pts) ici balle main a pesé sur la rencontre … Veni Vidi Vici ! Vaughn Duggins dont c’était la rentrée peu en attester.
Photo : C2Images

Le SLUC est tombé contre plus fort que lui mercredi soir face au Virtus Roma (64-76). Sa défaite contre, probablement, l’adversaire  le plus compétitif du Groupe C retarde les joueurs d’ Alain Weisz dans la course à la qualification pour le “Last 32″. La victoire des allemands d’ Oldenburg face  aux Tchèques de Nymburk (84-71) et surtout la défaite de Séville à Charleroi (72-82)  rebattent les cartes de chacune des Teams. Pour le Sluc, ses déplacements en Allemagne la semaine prochaine puis à Séville seront importants, avant de recevoir, lors de l’ultime journée, le 17 décembre Charleroi. “Il nous faudra deux succès …” confia Alain Weisz en press room…

Mais la Virtus Roma échappera, en principe à ces calculs, tant elle est apparue sur le parquet de Gentilly, équilibrée et collectivement au point; “Nous avons eu du mal au premier quart temps (21-11 pour Nancy). Mais mon équipe a eu une belle réaction et je félicite mes joueurs pour cette victoire à l’extérieur, toujours précieuse (mi temps : 33-34).” déclara coach Lucas Dalmonte.

En définitive, le Sluc aura  été battu sur plusieurs secteurs de jeu et a été déficitaire sur le terrain de l’agressivité (47-59 à la 30 ème minute). Les romains ont mis a profit,  lors de chaque possession de jeu, leur bonne gestion de la balle, avec les meneurs  Brandon Triche et surtout le croate, orfèvre en la matière,  Rok Stipcevic ( 12 point dont 3 sur 5 à trois points). La profondeur du banc, la réussite à trois points ( 14 sur 36 tirs tentés !) ont, ensuite, étiré la défense lorraine avec succès.

Le SLUC trop soft !

Comme à son habitude, coach Weisz confirma la diagnostic. ” Rome est une très forte équipe. Mais nous avons été trop soft. Quelque part, c’est une bonne leçon et un match qu’il faut retenir. Nous n’aurions pas du changer notre façon de jouer à la fin du 1er quart temps. Dans cette compétition, il faut être dur pour exister. Chaque possession  doit être travaillée … Ce soir, je n’ai pas de regrets..”.

La route est donc, encore, longue en Eurocup. En Pro A, aussi car les nancéiens s’apprêtent à défier la SIG Strasbourg, lundi 1er décembre au Rhénus. Une SIG qui caracole en tête de son groupe d’Eurocup après son succès ce soir à Saragosse…

Statistiques de la rencontre SLUC Nancy Basket / Virtus Roma

 

LE CLUB

Partager cet article