REPARTIR A L’ASSAUT !

29.09.2016   //   Actualités du club, Brèves

01-Page-LaSemaine-Limoges-01-10-2016-WEB

 

C’est reparti pour un tour.
Au programme 34 matches de championnat pour le SLUC, sans oublier la coupe de France (Nancy est qualifié pour les 1/8e de finale) et pourquoi pas la Leaders Cup et les Playoffs !

Après une saison 2015-2016 compliquée, les Couguars repartent à l’assaut de la Pro A avec du sang neuf !

Si Benjamin Sene porte encore la tunique rouge et blanche du SLUC, si l’espoir Melvyn Govindy a rejoint le roster, si Lenny Charles-Catherine est de retour après un passage par la Pro B, le public va découvrir plein de nouveaux visages : le meneur Gregory Vargas, international vénézuélien, l’ailier et international nigérian Ebi Ere, l’arrière espagnol Alex Urtasun, l’ailier fort italo-canadien Marc Trasolini, le pivot français Gary Florimont en provenance de Châlons-Reims, l’arrière US Thaddeus McFadden et le poste 5 états-unien Dario Hunt.

De nouveaux joueurs et forcément un nouveau collectif à roder !

Si le SLUC a fait le job en coupe de France (deux succès logiques contre deux équipes de Nationale 1), il s’est fait surprendre à Marcel Cerdan.

La semaine dernière, pour la 1ère journée de championnat, les hommes d’Alain Weisz se sont inclinés devant le Paris-Levallois (67 – 75). Les Couguars ont notamment souffert au rebond (48 prises à 34) et ils ont beaucoup tiré à 3 points, malheureusement sans réussite (7/28) «  Nous avons beaucoup trop shooté à 3 points au lieu de jouer à l’intérieur.” Analysait d’ailleurs le coach Alain Weisz.

Le nouveau Limoges

Comme le SLUC, la formation de Dusko Vujosevic a radicalement changé de visage. Après une saison 2015-2016 décevante  pour le double champion de France en titre (10e place au classement final), le CSP espère rebondir, en s’appuyant sur de nouveaux éléments qui connaissent bien la musique de la Pro A comme le meneur américain DaShaun Wood et son compatriote Cliff Hammonds (pigiste médical de Nixon).

Le CSP compte dans ses rangs d’autres éléments expérimentés comme l’intérieur US Ernest Scott et ces deux big men toujours aussi fidèles et précieux : Ousmane Camara et Fréjus Zerbo.

Les autres joueurs sont plus jeunes, mais pas moins redoutables : l’intérieur CJ Fair, l’ailier William Buford et l’arrière slovène Klemen Prepelic qui pourrait bien être une des révélations de ce championnat peuvent faire de gros dégâts.

Pour son entrée en lice dans le championnat, le CSP a pris le dessus sur la JDA Dijon (75-70) en dominant… le rebond (36 à 23 !!).

Nul doute que la rencontre se jouera dans ce secteur !

Bon match à tous.

Let’s go SLUC !

Partager cet article