REBONDIR AU PLUS VITE !

15.05.2017   //   Actualités du club, Brèves

Couv NL

Après 23 années de présence en Pro A,  le SLUC évoluera donc la saison prochaine à l’étage inférieur.

La défaite concédée devant Le Mans mardi dernier a définitivement scellé le sort des Couguars.

Tout au long de la saison sportive cette équipe a été trop inconstante pour s’en sortir, mal « ficelée » dès l’entame.

Autour du Président Marc Barbé, les dirigeants, solidaires, avaient pourtant tout mis en œuvre pour sauver le SLUC. Appelé à la rescousse après 9 matches suite à la défaite le 21 novembre contre Le Portel ( ce  promu qui, d’ailleurs, est en passe aujourdh’ui de jouer les … Play Off  !!) , Greg Beugnot n’a pu réaliser des miracles…

 La PRO B n’est pas un championnat  facile.

Avec quelle équipe et quel projet les Couguars attaqueront-ils la prochaine saison. Le SLUC se  penche sur ces questions depuis quelques semaines et un plan solide viendra appuyer la reconstruction du club.

Car demain, et même dès aujourd’hui, c’est bien le modèle de fonctionnement d’un club qui est à repenser !

Pour que le cœur des fans batte à nouveau la chamade pour ces Couguars qui n’ont pas toujours sorti les griffes et les crocs cette année. Pour que le SLUC retrouve sa place dans l’élite du basket français.

D’autres clubs ont connu aussi les affres de la descente (Pau, Limoges, Dijon, Antibes…). Ils sont depuis remontés en Pro A.

Les  Kirksay, Lewis, Amagou, Piétrus, Durham, McClintock, Batum, Julian, Bauer, Duggins, Linehan, Zianveni, Darden, Samnick, Akingbala, Greer, Gomis, Slaughter, Brun, Shuler, Gladyr, etc. ont fait vibrer les travées de Gentilly pendant des années et des années. Le SLUC a été champion en 2008 et 2011, il a remporté la Semaine des As en 2005 et la dernière coupe Korac en 2002.

Ces titres et ces trophées, le club les conservera toujours. C’est gravé dans le marbre. Un nouveau livre va s’ouvrir et s’écrire.  La Pro B n’est pas un championnat facile. Tous les matches seront disputés au “corps à corps”.

Pourtant, espérons que les pages estampillées Pro B ne seront pas trop longues et qu’un nouveau chapitre Pro A ne tardera pas à pointer le bout de son nez. C’est tout le mal que l’on souhaite aux dirigeants et aux nouveaux joueurs.

 

Pour toujours… Go SLUC !!!

Partager cet article