LA FORCE INTERIEURE DU SLUC (76-64) !

25.10.2013   //   Actualités du club, Divers, Flash Infos

01POL20131026NAN041

Le SLUC – ici Randal FALKER et Florent PIETRUS – a bouclé l’accès au panier au BCM. Ce n’est pas Cyril Apkomedah, ici pris le dans la nasse, qui dira le contraire.
Photo : C2Images

Voilà les compteurs remis à égalité !  En privant joliment, Gravelines  du gain du match ( 76-64),  le SLUC d’ Alain Weisz a équilibré son nombre de victoires et de défaites depuis le début du championnat : 2-2.  Les défaites  après prolongation contre Nanterre  et Dijon sont annulées par les victoires à Pau, mardi soir dernier et surtout contre l’équipe de Christian Monschau.

Mais au delà de ces données arithmétiques,  les fans auront  retenu la qualité de la prestation du Sluc (mi-temps : 42-34). Les esprits chagrins  objecteront  qu’il manquait aux Nordistes quelques joueurs majeurs : Yannick Bokolo ( péroné), Abdou M’ Baye (entorse au poignet). Eux mêmes, à leur tour, rejoints en cours de match par l’international français  Yakhouba Diawara (entorse cheville)..

Mais quand même.. Ce qu’ont vu les 5800 spectateurs, présents est du 100 % garanti ! Ce sluc là peut jouer un vrai rôle dans le championnat, cette saison.  L’ esprit combatif et l’ intensité mis par les partenaires de Clevin Hannah, aux deux bouts du terrain, ont été  décisifs. ” C’est un  match référence commentait coach Weisz en press room,.. aux vues de la qualité de l’adversaire. Il faut mettre, aussi, en évidence un chiffre : 48 rebonds à 33 pris par l’équipe. La défense aidée de Randall  Falker (9 rebonds offensifs à lui tout seul) a  éteint le pivot Marcus Lewis”.

Un repère pour l’avenir…

Un peu plus loin, dans la chaleur de la salle de presse abondamment garnie, coach Weisz  concluait : “C’est un match dont il faudra se rappeler pour continuer à progresser.”

Le son de cloche était, forcément, différent côté Gravelinois.  Mais de son “tout court”,  il n’y en eut pas .. du tout ! Christian Monschau, pourtant présent en salle de presse, s’est éclipsé avant de  s’exprimer.
Au final, ce silence n’atténuera pas la performance collective du Sluc (66-56 à la 30 ème minute).

La force intérieure du Sluc ( Falker  :4 contres,  14 rebonds au total ; Pietrus : 10 points, 7 rebonds ,… Booker 8 points) aura, en définitive, frappé plus d’un fan.  “Nous avons essayé de fermer la raquette confiait, à son tour, Jean Michel Mipoka,  ce qui nous a permis de dominer le rebond”. Pour rentrer dans la raquette du Sluc, il faudra avoir le passeport cette saison…

Le CLUB.
(Propos recueillis par Quentin LOZZIA)

 

 Les Statistiques LNB du match SLUC NANCY BASKET – BCM GRAVELINES 

Partager cet article