Paul Harris : ” … Je suis sur d’avoir fait le bon choix ” !

3.09.2013   //   Actualités du club, Divers, Flash Infos

NANCY : French friendly Basketball Pro A, Nancy vs Gravelines

Paul Harris (ici balle en main) au drive sur Marcus Lewis, démontre tout son potentiel depuis le début de la préparation.

Jusqu’à la première journée de Pro A (le 5 octobre 2013 contre Nanterre), les joueurs du SLUC Nancy Basket se prêteront au jeu des questions-réponses. Ainsi ils se livreront à travers une interview décalée !
Aujourd’hui c’est au tour de Paul Harris (1m93, Poste 3) .

Parle nous de ta carrière ?
Je suis né aux États-Unis en 1986 dans l’État de New-York. J’ai commencé le basket à l’age de 7 ans, jouant très souvent au YMCA (Auberge de jeunesse aux USA). Un jour, lors d’un match plutôt banal, le coach Jeff Bisup, vient me voir et se dit intéressé par le joueur que je suis. J’accepte sa proposition et j’intègre l’université de Syracuse qui évolue en NCAA (1er ligue du Championnat universitaire aux USA). Je suis resté 3 ans, dans l’espoir, à la fin de mon cycle universitaire, d’être drafté en NBA. Ensuite, à la fin de mon cursus universitaire, j’ai intégré l’équipe des Red Main Claws en D League (Deuxième division des USA), à l’issue  de cette saison j’ai fait une pige de 2 mois aux Philippines puis  la seconde année, j’ai joué en faveur de l’équipe Iowa Energy toujours en D-League.

Quel est ton style de jeu ?
J’aime fixer la défense, pénétrer et tirer autour de la raquette en” jump shoot”… mais je n’en dirai pas plus, car les adversaires peuvent lire l’interview (rire) !

Quelles sont tes premières impressions depuis la reprise ?
Je suis heureux d’être ici, de découvrir une nouvelle culture, des nouvelles personnes. On travaille énormément, ce qui est positif. Tout le monde parait concerné. Je pense en tout cas, que nous pouvons faire quelque chose de bien cette saison. Au vu des premiers jours, je vois en notre équipe, une sorte d’armée ; nous somme prêts à tout sur le terrain.

 Avais-tu, déjà entendu parler du SLUC Nancy auparavant ?
Pour être sincère, non pas du tout. Mais, je suis agréablement surpris. Ici, les installations sportives et  l’hébergement sont d’excellente qualité, les gens sont super. J’ai pu m’intégrer  assez rapidement… Je suis sûr d’avoir fait le bon choix.

 Quel est ton plus beau souvenir depuis que tu es basketteur professionnel ?
Il n’y a pas vraiment de souvenir qui me marque… Je dirais… de voir  les enfants heureux, sourire quand on joue. C’est un sentiment fort à mes yeux.

 Avec quelle célébrité aimerais tu partager un repas ?
Denzel Washington sans hésiter. Ne me demandez pas pourquoi, je ne pourrai pas vous répondre … je sais juste qu’il m’inspire énormément.

 Ton dernier voyage ?
Les Philippines, il y a maintenant deux ans environ.

 Quel pouvoir surnaturel aimerais tu avoir ?
Voler… Comme Superman. Tu peux allez où tu le souhaites et rapidement. Il n’y a rien de mieux à mon goût.

 Quel rêve d’enfant as tu réalisé ?
Offrir une maison à ma mère …

 Quelle sorte de musique écoutes-tu avant un match ?
J’écoute du R&B. Mais j’essaye de ne pas me disperser et de rester focaliser sur mon match.

As tu déjà fait autre chose que du basket ?
Non, il n’y a que la basket qui existe pour moi

Quelle est ton addiction ?
Ma famille, de loin… J’aime la phrase “Family first”. Ça représente parfaitement bien l’importance que j’accorde à ma famille. J’estime que c’est, ce que nous pouvons avoir de plus beau dans une vie. Cependant, il y a aussi le basket.

Si tu n’étais pas joueur de basket professionnel, que serais tu ?
Je serai commentateur sportif, j’aime vraiment ça. Un commentateur sait faire vibrer. Là aussi je ne pourrai vous l’expliquer.

NANCY : French friendly Basketball Pro A, Nancy vs Gravelines

A quel endroit aimerais tu vivre ?
Aucune idée pour l’instant… J’ai le temps de voir venir. Pourquoi pas en Europe. Pour le moment je m’y plais beaucoup.

Quelle est la pire excuse que tu as donné à un coach, après avoir manqué un entrainement ?
Je n’ai jamais manqué un entrainement dans ma carrière… je suis arrivé quelque fois en retard mais rien de grave (rires). Sinon, je pense que la pire excuse pour un retard a été de dire “que j’ai du sortir mon chien et qu’il prenait du temps pour faire ses besoins”… Honte à moi

Quel joueur contre lequel tu as joué t’a le plus impressionné ?
Carmelo Anthony sans hésiter. Quand on était plus jeune… Il était déjà incroyablement fort et doué…

Quelle sorte de personne es tu ?
Je suis une personne ouverte, plutôt sympathique et toujours respectueuse. Je déteste par dessus tout la défaite. C’est pourquoi je me donne à 200% à chaque fois que j’entre sur le parquet.

As tu un projet que tu aimerais finaliser ?
Ce serait un aboutissement, j’aimerai obtenir un diplôme.

Propos recueillis par Quentin LOZZIA

Partager cet article