PAU-LACQ ORTHEZ…AVANT NOEL !

22.12.2014   //   Actualités du club, Brèves

Seurt

 

Le 12 décembre dernier, les hommes de Claude Bergeaud ont joué les yeux dans les yeux avec Le Mans. Sur le parquet d’Antarès, ils ont même failli créer la surprise. Ils menaient encore de 6 points à l’entame du dernier quart, mais Rodrigue Beaubois et Antoine Eito sont passés par là ! Rejoints sur le fil (71- 71), les Palois ont été embarqués dans une prolongation qui leur a été finalement fatale (défaite 83 – 78). Sur ce match, l’Elan Béarnais a en tout cas prouvé qu’ils avaient les qualités pour battre toutes les équipes de ce championnat.

Au Mans, le Serbe Marko Simonovic (25 pts) a montré un visage séduisant. Pau-Lacq-Orthez a besoin des points et de la constance de son ailier international. L’équipe peut aussi compter sur Antywane Robinson. L’ailier fort américain avait fait les beaux jours de Cholet entre 2008 et 2011. Ajoutez l’intérieur US Tyler Cain, les arrières Yannick Bokolo, David Denave et Sami Driss, le costaud Nigérian Ebi Eré venu en renfort début décembre, et vous comprendrez bien que cette équipe paloise dispose de nombreux excellents atouts. Les fans nancéiens reverront aussi avec plaisir les 2.05 m d’Abdel Kader Sylla. L’international seychellois, qui a porté le maillot du SLUC entre 2007 et 2013, a rejoint le Béarn la saison dernière. Il tourne cette année à 4 points et 3 rebonds de moyenne en 16 minutes.

Ne rien lâcher

Pour le SLUC, il s’agira de repartir de l’avant après la désillusion dijonnaise. Devant la JDA, les Couguars ont été dominés… Mais avec une qualification en poche assurée de belle manière devant ses fans mercredi dernier devant Charleroi (87-62), le SLUC s’est rassuré. Il y a 2 jours, le SLUC a rendu visite à Gravelines. Face à une équipe qui avait besoin de se remobiliser après 3 défaites consécutives, les hommes d’Alain Weisz ont été à la hauteur en l’emportant aux forceps dans le nord (71-66).

A trois jours de Noel, l’Elan Bernais ne fera aucun cadeau à l’équipe du président Christian FRA.

La tâche s’annonce une nouvelle fois ardue dans un Gentilly qui aura, on l’espère… fier allure.
Les Couguars ont besoin de votre soutien, pour le dernier match à Gentilly en 2014.

Let’s go Guys !
Go SLUC !

Partager cet article