PARIS SUR DE SA FORCE (59-78) !

28.02.2017   //   Actualités du club, Brèves

_DSC9248

Face à Louis Labeyrie et au PL, Marc Trasolini a donné le change (19 pts, 7 rbds).
Photo : C2Images

Devant les caméras de SFR,  le SLUC s’est abîmé  dans les grandes largeurs  lundi soir contre le  “Paris-Levallois” de Fred Fauthoux (59-68).  Hormis le premier quart temps (18-16),  les Nancéiens ont été absents. ” C’est notre plus mauvais match de l’année. Nous avons baissé les bras. La salle  était froide mais nous devons faire le boulot pour que les fans nous suivent..” En conférence de presse d’après match,  les mots d’ Alex Urtasun ont  paru sonné le glas des espoirs  de maintien  du SLUC  en Pro A. La situation est compliquée

A l’inverse, Paris  aura fait le job dans tous les domaines (55 rebonds  à 37 pour les visiteurs), comme porté  par une dynamique d’une formation qui vise une qualification en play off. ” Nous voulions user Nancy  sur 40 minutes analysait Fred Fauthoux sitôt le match terminé. C’est une équipe presque neuve et nous savions qu’elle n’allait peut  pas être cohérente sur 40 minutes. Tenir notre rebond comme nous l’avons fait est une satisfaction. Voir, ensuite, l’investissement  de tous mes joueurs  en est une autre.”..

Les  5000 fans présents pourraient également ajouter la qualité des efforts défensifs déployés par les parisiens.  “Il fallait que être vigilant. Nancy  a de bons joueurs et  avait eu 15 jours pour préparer le match. Mais limiter cette équipe à 60 points c’est bien “  confirma Rémi Lesca l’un des meneurs parisiens (44-61  à la 30 ème minute).

STRASBOURG CE SAMEDI !

Le plan  a donc parfaitement réussi. le Sluc s’est cassé les dents sur la défense parisienne ( 18 paniers sur 67 tirs  contre  30 paniers sur …67 tirs pour les franciliens). Toutes ces informations n’ont pas échappé  à Greg Beugnot,  L’ apport du banc  du SLUC a été famélique (- 7 d’évaluation).  ” Je fais le même constat que le public déclara le coach lorrain. Ce qui me dérange, c’est l’attitude et l’investissement de certains. On attend que l’équipe se révolte.Si nous reproduisons  un tel match contre Strasbourg, samedi prochain, nous allons prendre autre doudoune…”. Le ton est donné. Strasbourg qui joue sa qualification en play off  arrive  en effet lancé. Après  cette autre épreuve, il restera 12 matches de championnat…

Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / Paris Levallois

Le CLUB

 

 

 

 

 

Partager cet article